Des personnalités haïtiennes et des chefs de gangs interdits d’entrée en République Dominicaine

Des personnalités haïtiennes et des chefs de gangs interdits d'entrée en République Dominicaine

Le Président dominicain Luis Abinader a interdit d’entrée en République Dominicaine des membres de l’élite politique et économique de la société civile haïtienne ainsi que des chefs de gangs. Selon lui, ces personnes représentent une menace pour le pays. Une décision qui a été prise ce dimanche, a rapporté El Diario.

Des personnalités haïtiennes et des chefs de gangs interdits d'entrée en République Dominicaine

Après le Canada et les États-Unis, c’est maintenant au tour de la République Dominicaine de sanctionner les membres de l’élite économique et politique haïtienne qui soutiennent les gangs armés dans le pays. En effet, ce dimanche 16 avril 2023, le Président dominicain Luis Abinader a transmis au DG de l’Immigration, Venancio Alcántara Valdez, une liste de 39 Haïtiens issus des secteurs politique, de l’économie ainsi que des chefs de gangs très connus. Ces individus sont interdits de rentrer en terre voisine.

D’après le chef-d’État dominicain, ces personnalités haïtiennes sanctionnées par le gouvernement canadien et les États-Unis représentent une menace pour les intérêts et institutions de la République Dominicaine. Dans la liste, notons le nom de :

Youri Latortue ; Garcia Delva, Liszt Quitel, Rodolphe Jaar, Bredy Charlot, Kesner Normil, Evans Paul, Assad Volcy, Jean Tholbert Alexis, Victor Prophane, Laurent Salvador Lamothe, Richard Lenine Hervé Fourcand, Rony Celestin, Gary Bodeau, Espérance Pierre, Charles Kiko Saint- Rémy, Sherif Abdallah, Arnel Belizaire, Salim Succar, Reynold Deeb, Nénel Cassy, ​​Berto Dorcé et Antonio Cheramy (a) Don Kato.

Steve Khawly, Frantz Cole, Jean Mardoché Vil, Fritz Désiré, Dieuné Day, Romel Bell, Wakin Pierre, Jhonson André (a) Izo, Manuel Saloman (a) Manno, Joselito Petit-Homme (a) Ti Makak, Carlo sont également présents, Elan Luckson, Jermaine Stephenson (a) Gaspiyay, Albert Stevenson (a) Djouma, Julmé Ernst (a) Ti Greg et Woodley Ethéart (a) Sonson La Familia.

Après que le Premier ministre canadien, Justin Trudeau avait appelé d’autres pays à élargir sa politique [13 mars 2023] visant à sanctionner tous ceux et celles qui soutiennent les gangs en Haïti, à l’exemple des États-Unis, la République Dominicaine a répondu à l’appel. À part le Royaume-Uni, aucun état européen n’a encore pris la moindre décision d’interdire ces personnalités citées.

À noter que les sanctions canadiennes, reprises par le gouvernement américain puis par la République Dominicaine ont pour effet de geler les avoirs de ces personnes ainsi que de les empêcher de faire tout séjour dans ces pays.

LIRE AUSSI

PressLakay