Désormais le reggae de Jamaïque fait partie du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Désormais le reggae de Jamaïque fait partie du patrimoine culturel immatériel de l'humanité

La musique et notamment la création artistique laissent une trace et donnent ou redonnent du sens à la vie, aux choses et aux êtres. Elle façonnent une autre vision du monde que celle de la pensée unique et uniforme .

En effet, le jeudi 29 novembre sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité la musique reggae de Jamaïque a été inscrite par un comité spécialisé de l’UNESCO réuni à Port-Louis, capitale de l’Île Maurice.

Cette décision explique la contribution de cette musique Jamaïcaine à la prise de conscience internationale sur les questions d’injustice sociale, de résistance, d’amour et d’humanité, et sans oublier sa dimension à la fois cérébrale, socio-politique, sensuelle et spirituelle.

Si à ses débuts, le reggae était la voix des communautés marginalisées, il est désormais joué et adopté par une importante partie de la population, tous groupes ethniques et religieux confondus à travers le monde .

Le reggae, dont la candidature était portée par la Jamaïque. Un Style musical issu du ska et du rocksteady, il a aussi intégré des influences du jazz et blues d’Amérique.

Musique popularisée dans le monde entier par son icône Bob Marley est un genre musical ayant émergé à la fin des années 1960, d’ailleurs il est la plus populaire des expressions musicales jamaïcaines. Il devient, à la faveur de son succès international, un style musical internationalement très apprécié dans le monde entier .

Pierre Kevin

LIRE AUSSI

PressLakay