Détention préventive prolongée : le BINUH se dit préoccupé

0 37
Subscribe to our newsletter

Le Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti (BINUH) se dit préoccupé par la surpopulation carcérale en Haïti. En effet l’organisation des Nations-Unies enjoint les autorités Haïtiennes à tout faire pour réduire les cas de détention préventive prolongée dans les prisons Haïtiennes, selon le BINUH qui, est une menace pour les fondements d’un État de droit.

« La détention préventive prolongée dans les prisons haïtiennes menace les fondements même de l’État de droit. @BINUH_UN alerte les autorités concernées et les enjoint à tout mettre en œuvre pour réduire la surpopulation carcérale dans le respect des droits humains. » Peut-on lire sur le compte tweeter officiel de ladite organisation.

En janvier dernier, le BINUH avait rappelé à l’administration de Jovenel Moïse, l’élévation de taux de la détention préventive a été à 316% dans les prisons haïtiennes, pour le mois de janvier. Une situation, qu’il jugeait urgent pour le gouvernement à régulariser la situation des prévenus, pour libérer celles et ceux incarcérés au delà des délais prescrits par loi.

Maxime Louissaint

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More