Diplomatie: le Nicaragua quitte l’OEA et ferme le bureau de l’Organisation à Managua

0 140

Divorce consommé entre le Nicaragua et l’Organisation des États Américains. L’annonce a été faite dimanche 24 avril par les autorités du Nicaragua. L’OEA n’avait pas reconnu la réélection en novembre de Daniel Ortega pour un quatrième mandat, rappelle l’AFP cité par France 24.

Daniel Ortega, président du Nicaragua

Le gouvernement du Nicaragua a annoncé dimanche 24 avril qu’il se retirait immédiatement de l’Organisation des États américains (OEA), qu’il a qualifiée de « diabolique instrument du mal », et que les bureaux de cet organisme à Managua avaient été fermés.

« Le gouvernement de Daniel Ortega avait déjà annoncé en novembre 2021 le retrait du Nicaragua de l’OEA, qui, selon le protocole de l’organisation, devait en principe se produire dans un délai de deux ans afin de laisser le temps au pays de préparer sa sortie », poursuit t-il.

« À partir de cette date », le Nicaragua cesse de faire partie de tous les mécanismes trompeurs de ce monstre », a affirmé Denis Moncada dans une lettre. « Nous ne serons présents dans aucune des instances de ce diabolique instrument du mal appelé OEA », a-t-il poursuivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :