États-Unis : Donald Trump défie le Congrès et s’oppose au projet de loi sur les dépenses de défense de 740 milliards de dollars

0 22

Le président Trump a défié le Congrès mercredi, opposant son veto à la loi sur l’autorisation de la défense nationale (NDAA).

La Chambre et le Sénat ont adopté le projet de loi sur les dépenses de défense de 740 milliards de dollars avec des majorités à l’épreuve du veto, mettant en place un combat potentiel. La Chambre devrait se réunir de nouveau pour un vote le 28 décembre, le Sénat le suivant le 29 décembre si le vote de la Chambre est réussi.

Le président Trump s’était critiqué la décision, il a précédemment engagé à opposer son veto au projet de loi si le Congrès n’abrogeait pas l’article 230 de la loi sur la décence des communications, qui accorde des garanties de responsabilité aux entreprises de médias sociaux. Trump s’oppose également à la législation du projet de loi qui propose de renommer 10 installations militaires actuellement nommées d’après les dirigeants confédérés.

La loi ne parvient même pas à apporter des modifications significatives à l’article 230 de la loi sur la décence des communications, malgré les appels bipartisanes à l’abrogation de cette disposition », a déclaré Trump dans un message à la Chambre mercredi.

Mon administration reconnaît l’importance de la loi pour notre sécurité nationale. Malheureusement, la loi n’inclut pas les mesures de sécurité nationale essentielles, comprend des dispositions qui ne respectent pas nos anciens combattants et l’histoire de notre armée et contredit les efforts de mon administration pour faire passer l’Amérique au premier plan. nos actions de sécurité nationale et de politique étrangère , a-t-il ajouté. C’est un cadeau à la Chine et à la Russie.

La Présidente de la Chambre, Nancy Pelosi .Le veto du président à la loi sur l’autorisation de la défense nationale est un acte d’insouciance stupéfiante qui nuit à nos troupes, met en danger notre sécurité et mine la volonté du Congrès bipartisan.

En refusant de signer le projet de loi, Trump a cité une série de dispositions, dont une qui ordonnerait à l’armée de retirer les noms des dirigeants confédérés des bases. Il a également exigé que le projet de loi comprenne une disposition qui abrogerait un bouclier juridique pour les entreprises de médias sociaux avec lesquelles il s’est mêlé, un changement législatif important qui, selon les républicains et les démocrates, n’est pas pertinent pour un projet de loi qui dicte la politique militaire.

Lire aussi: https://presslakay.net/etats-unis-le-camp-trump-envisage-la-loi-martiale-pour-renverser-lelection/

Robinson JEROME

Twitter : @robinsonjerome8

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More