Donald Trump envisage d’acheter le Groenland pour l’intégrer au territoire Étasunien

0 1
IMG 20190816 WA0010 - PressLakay - Haïti
News.front

Une grande partie de sa vie a été consacrée à l’immobilier mais, à en croire les informations, Donald Trump pourrait maintenant envisager son plus gros achat à ce jour. Le président aurait demandé à ses collaborateurs s’il serait possible pour les États-Unis d’acheter le Groenland, la plus grande île du monde.

On pense que M. Trump a évoqué la possibilité d’acheter à plusieurs reprises avec son personnel le vaste territoire autonome danois, après avoir entendu parler de ses ressources naturelles et de son importance géopolitique. Deux personnes au courant de la situation ont raconté au Wall Street Journal qu’il avait même demandé à son avocat de la Maison Blanche d’explorer cette idée, bien que la manière dont les négociations se dérouleraient reste floue.

L’intérêt de M. Trump pour cette acquisition potentielle aurait été piqué lors d’un dîner avec des associés le printemps dernier. Un invité a déclaré que le Danemark luttait pour financer la subvention de 420 millions de livres sterling qu’elle envoie à l’île chaque année, avant de suggérer au président de chercher à l’acheter.

Le journal a indiqué que le président avait depuis lors vanté la perspective d’acheter le Groenland à de nombreuses reprises, bien qu’avec plus ou moins de sérieux. Certains conseillers auraient soutenu le plan, estimant qu’il pouvait avoir des avantages économiques et laisser un héritage similaire à celui de l’acquisition de l’Alaska par les États-Unis auprès de la Russie en 1867.

D’autres ont minimisé cette perspective, estimant qu’il ne s’agissait que d’un intérêt éphémère du président, qui ne pourrait vraisemblablement pas se concrétiser.

Les États-Unis considèrent le Groenland comme un lieu stratégique sur le plan militaire sa base aérienne de Thulé, située sur la côte nord-ouest de l’île, détecte les menaces potentielles de missiles balistiques intercontinentaux contre l’Amérique du Nord. Washington a également jugé suffisamment important d’empêcher la Chine de financer trois aéroports sur le territoire en 2018.

Le Groenland compte plus de 55 000 habitants et appartient à des Danois depuis le début du XVIIIe siècle, avant de devenir une partie du pays entièrement intégrée en 1953.

S’il poursuivait cette idée, M. Trump ne serait pas le premier président à s’intéresser au Groenland. Harry Truman a offert 100 millions de dollars pour acheter l’île au Danemark en 1946, une offre qui a été rejetée.

Robinson Jerome

Twitter : @robinsonjerome8

Gmail : jeromerobinson64@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More