Drame au Cap-Haïtien : « Aucun centime n’ a été versé à la mairie pour l’organisation des funérailles », déclare Patrick Almonor

Drame / Insecurite

Aucun centime n’a été versé à la mairie du Cap-Haïtien pour l’organisation des funérailles des victimes de l’explosion du camion citerne, selon Patrick Almonor. Le maire assesseur de la deuxième ville du pays précise que tout a été fait à crédit.

 L’enveloppe de 9 millions 500 mille gourdes annoncée pour la réalisation des obsèques n’a pas encore été débloquée. Tout a été fait à crédit, a-t-il précisé.

La branche nord du ministère de l’économie et des finances devait s’assurer du déblocage des fonds destinés à la réalisation de ces obsèques. Jusqu’à présent,  c’est le silence total au niveau de cette institution publique sur ce dossier. 

La mairie du Cap-haityien a essuyé des critiques relatives à l’organisation de ces funérailles qualifiées d’indignes.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay