Éducation : Ouverture d’un lycée technique agricole dans le Sud, un deuxième à l’échelle nationale

Éducation : Ouverture d’un lycée technique agricole dans le Sud, un deuxième à l’échelle nationale

Le ministre de l’Éducation Nationale, Nesmy Manigat a procédé, ce vendredi 27 octobre 2023, à l’ouverture d’un lycée technique agricole, dans la localité de Cance, dans la commune des Cayes, département du Sud. Cet établissement est le second construit à travers le pays après celui de Petit-Trou-de-Nippes.

Cette institution qui fonctionne dans un local provisoire accueille un total de 107 élèves soit 38 filles et 69 garçons. 90% de cet effectif est local tandis que le reste provient en grande partie de la capitale.

Au cours de sa visite de l’infrastructure, le Premier responsable de l’éducation en Haïti a rencontré des notables de la localité afin de s’enquérir de leurs opinions. Ces derniers ont exprimé leur satisfaction jugeant que le projet est louable, tout en souligant aussi que cette initiative est importante sur le plan pédagogique, économique et sociale pour la zone.

Dans sa première phase, le lycée compte deux classes dont le secondaire un et deux. Dans un bref délai, le Ministère entend construire un local définitif pour loger cette deuxième institution scolaire du pays qui offre une formation en agriculture. D’ailleurs, la population de la zone a même déjà mis à disposition des autorités un terrain attenant au local de l’établissement afin de le reloger.

“Nous ne devons pas avoir honte de travailler la terre. Nous devons lutter pour assurer au pays sa souveraineté alimentaire”, a soutenu M. Manigat lors de son discours de circonstance en présence des élèves.

Le Lycée Technique Agricole de Cance, au Cayes, bénéficiera du soutien technique des universités publiques dans le département et ailleurs notamment celle qui se trouve dans la commune de même que certaines autres à Miragoâne et à Jérémie.

À noter aussi que la construction de cet établissement scolaire est entamée dans le cadre du Plan de Relèvement Intégré du Péninsule Sud (PRIPS). Elle a bénéficié aussi du soutien financier du gouvernement canadien.

LIRE AUSSI

PressLakay