Emmanuel Ménard écrit à Samuel Madistin et plaide pour un NI-NI.

0 871

Dans une lettre ouverte adressée ce jeudi 11 février 2020 à Me. Samuel Madistin. Le président du Parti politique Force Louverturienne Réformiste, Mr Emmanuel Menard dit féliciter l’intervention faite par le défenseur de droits Humains au micro du journaliste Valéry Numa en ce qui a trait à la crise politique qui gangrène la nation. Emmanuel Menard plaide en faveur d’un compromis Historique pour un dénouement heureux de la crise sociopolitique, en évoquant la théorie du NI-NI.

Veuillez lire l’intégralité de la note.

MISSIVE À UN DÉFENSEUR DE DROITS HUMAINS


Dr.Emmanuel MÉNARD écrit à Me.Samuel MADISTIN et plaide pour un NI-NI.

Cher Maître,
À l’écoute de la Vision 2000, au micro de mon confrère Valery Numa, j’ai écouté non sans intérêt ta voix qui résonnait sur les ondes avec des paroles fortes de l’aurore capables de crever le tympan même des sourds. Je te remercie d’avoir eu le courage de dénoncer la tendance dangereuse voulant traîner les citoyens et citoyennes sur la voie nocive pour imposer une pensée unique, savoir, « qui n’est pas avec moi est contre moi. » Comme si le pays devrait être bipolaire avec uniquement un camp de l’opposition et celui du pouvoir. Alors qu’en réalité, il existe une opposition plurielle
très large avec plusieurs regroupements hétéroclites qui se chamaillent continuellement mais forcés de se supporter pour survivre politiquement ou survivre tout court. C’est cette nébuleuse, Maître, regorgée de ce que tu appelles généreusement les « idiots utiles », qui confisque la colère citoyenne et dévie les révoltes populaires.

Malheureusement, cette classe est prolifique dans la faune politique haïtienne. Voilà pourquoi, les grands moments dans la lutte du peuple s’apparentent à de cuisants échecs, de 1986 à date, si l’on excepte certains acquis immuables comme la liberté d’associations et d’expression. C’est pourquoi je récuse la facilité soit de tout accepter ou de tout contester. Sans nuances. On ne peut continuer aveuglément de mobiliser un peuple autour de sa misère et des erreurs de ses éternels leaders. Mon combat d’aujourd’hui, laissant mes convictions démocratiques primer sur mes aspirations politiques, s’articule autour d’une vision patriotique et idéologique axée sur une « réforme révolutionnaire » par la révolution mentale, la révolution culturelle tranquille devant aboutir à la construction de la Nouvelle Haïti.

Engagé dans la lutte politique comme Président de la Force Louverturienne Réformiste etSecrétaire Général du Bloc Démocratique pour le Redressement National, j’affirme que la crise actuelle ne pourra pas se résoudre par la tenue d’élections cette année; aucun scrutin ne peut être bouclé en deux tours en plus car aucune condition, politique, technique, sécuritaire n’est réunie. Je crois que seul un compromis historique facilitera un dénouement heureux à la crise, renvoyant les extrêmes dos à dos, rejetant la psychose du Président de la République à garder le pouvoir jusqu’au 7 février 2022 et aussi l’obsession de certains groupes politiques et économiques à contrôler une transition avec de nouveaux dirigeants choisis pour assouvir leur insatiable désir.

Aussi, appellé-je de tous mes vœux l’application de la THÉORIE DU NI-NI, pour exorciser les vieux démons de la haine, de la division et de l’exclusion. En ces temps particuliers, la jeunesse, la femme, le paysan, la diaspora et les oubliés des ghettos revendiquent eux aussi l’héritage sacré de Toussaint Louverture et de Jean-Jacques Dessalines.

Patriotiquement.

Haïti, le 11 février 2021
Dr.Emmanuel Ménard
Président de la Force Louverturienne Réformiste

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More