Environ 300 migrants haïtiens interceptés aux Bahamas et aux îles Turques et Caïques

Naufrage migrants haïtien

Les agents de l’immigration aux Bahamas et aux Îles Turcs et Caïques ont rapporté, lundi 8 avril 2024, avoir intercepté, le week-end écoulé, près de 300 migrants haïtiens dans les eaux de leurs territoires.

Alors que la crise multidimensionnelle dégénère en Haïti, les Haïtiens cherchent par tous les moyens à fuir le pays. Par voie légale ou en prenant la mer, tous les moyens sont bons pour fuir le sol haïtien ravagé par les violences perpétrées par les gangs armés.

Selon les informations fournies par les autorités concernées dans ces pays des Caraïbes, 287 migrants haïtiens, dont 238 hommes et 49 femmes ont été appréhendés. Dans un premier temps, les garde-côtes bahaméens avaient intercepté un bateau à Inagua, au sud de l’archipel atlantique, où voyageaient 257 migrants , dont 218 hommes et 39 femmes. Après, les autorités des Îles Turcs et Caïques ont arrêté 30 migrants (20 hommes et dix femmes). Elles ont aussi saisi six chiens gardés dans des chenils. L’un d’eux était mort.

Le commissaire adjoint de la police des îles Turques, Mat Newton, a expliqué que le navire au bord duquel se trouvait les migrants haïtiens avait été volé à Providenciales, en République Dominicaine. Il a souligné que les migrants ont été interceptés par des agents du ministère de l’Environnement et des Ressources côtières du pays des Caraïbes suite à une alerte des forces de sécurité américaines.

Depuis que les violences montent d’un cran dans la région métropolitaine, les personnes qui cherchent à quitter le pays se sont multipliées. Pendant que certains ont trouvé le moyen de fuir par hélicoptère ou par l’intermédiaire des vols charters, d’autres tentent le tout pour le tout en prenant la voie maritime.

LIRE AUSSI

PressLakay