Eric Schmidt, l’ancien PDG de Google prévoit une catastrophe planétaire dans cinq ans

Eric Schmidt, l'ancien PDG de Google prévoit une catastrophe planétaire dans cinq ans

Lors d’un sommet organisé par le média AXios, l’ancien PDG de Google qui a pris le parole, mardi 28 novembre 2023, a fait savoir qu’une catastrophe engendrée par l’Intelligence Artificielle plane sur la planète. Une prévision qu’il a faite pour les cinq ans à venir.

À l’ère où les nouveaux technologies de l’information et de la communication (NTIC) émergent partout dans le monde, une nouvelle tendance commence à s’affirmer. Il s’agit de l’Intelligence Artificielle (IA). Alors que celle-ci est davantage utilisé, les catastrophes apocalyptiques qu’elle pourrait engendrer commence à être prophétisé.

Eric Schmidt, l’ancien PDG de Google, désormais président de la National Security Commission on Artificial Intelligence, a mis en garde contre cette nouvelle technologie qui émerge. D’après lui, il n’y a pas assez de mesures de sécurité en place pour maîtriser la technologie et l’empêcher de causer d’importants dégâts. Il l’a même comparé aux bombes atomiques lancées sur le Japon en 1945.

«Après Nagasaki et Hiroshima, il a fallu dix-huit ans pour parvenir à un traité sur l’interdiction des essais [nucléaires] et d’autres choses de ce genre», a-t-il déclaré tout en soutenant que la nouvelle technologie est suffisamment puissante pour nuire à l’humanité d’ici cinq à dix ans seulement.

Pour l’ancien de Google, le pire scénario se produira lorsque les ordinateurs seront capables de prendre leurs propres décisions. “Et à ce moment-là, s’ils seront capables d’accéder à des systèmes d’armements ou d’atteindre d’autres capacités terrifiantes, les machines pourraient réussir à mentir aux humains et agir derrière notre dos.” a-t-il expliqué.

Pour que la planète soit épargnée de la catastrophe à venir qui sera engendrée par l’Intelligence Artificielle, M. Schmidt a conseillé qu’une organisation non gouvernementale soit créée et que celle-ci sera amener à aiderles responsables politiques à prendre des décisions au moment où l’intelligence artificielle deviendra trop puissante.

Cette position du président de la National Security Commission on Artificial Intelligence ne trouve pas l’avis de tout le monde puisque Yann Le Cun, directeur à Meta et chercheur en intelligence artificielle, avait déclaré, en octobre dernier, que la technologie était loin d’être assez intelligente pour menacer l’humanité. Il s’agit d’une déclaration que le responsable du géant américain avait faite au Financial Times.

LIRE AUSSI

PressLakay