États-Unis : Le procès criminel de Trump en Georgie suspendu indéfiniment

États-Unis : Le procès criminel de Trump en Georgie suspendu indéfiniment

Une cour d’appel de Georgie a suspendu, mercredi 5 juin 2024, le procès criminel pour ingérence électorale contre l’ancien président américain Donald Trump et plusieurs de ses coaccusés. Cette décision est maintenue jusqu’à ce que les requêtes des concernés soient entendues.

Après une affaire judiciaire, une autre survient quand il s’agit désormais de Donald Trump. L’ancien locataire de la Maison Blanche n’en finit toujours pas avec les procès. Après son revers juridique, le mois dernier, avec le verdict de culpabilité prononcé contre lui par un jury new-yorkais, le début du mois de juin semble plutôt favorable au favori républicain engagé dans une campagne électorale face à son adversaire de toujours le président américain Joe Biden.

Alors qu’il attendait le verdict d’un autre procès, l’ancien président américain qui est récemment reconnu coupable dans le cadre de l’affaire Stormy Daniels s’est vu partiellement tirer d’affaire. En effet, accusé dans une affaire d’ingérence électorale, à Georgie, une cour d’appel de cet État américain a suspendu, ce mercredi, le procès criminel contre Donald Trump et plusieurs de ses coaccusés.

Dans cette affaire criminelle, le favori républicain est accusé d’avoir participé à une conspiration dans le but d’invalider les résutats électoraux en Georgie, un État remporté par Joe Biden lors des élections de 2020. Les accusations ont été portées par la procureure du comté de Fulton, Fani Willis.

Selon les informations fournies par la Cour, la décision de suspendre le procès a été prise et maintenue jusqu’à ce que les requêtes de Trump et de ses coaccusés visant à disqualifier la procureure à l’origine de l’inculpation aient été entendue.

Il faut souligner que la procureure Willis avait allègué que l’ancien président avait multiplié les pressions sur les responsables électoraux de cet État américain et a ensuite comploté pour nommer de faux grands électeurs. Trump et sa bande avaient argué qu’elle était en conflit d’intérêts.

À noter que cette décision de la cour en Georgie rend encore plus improbable la tenue d’un procès contre l’ancien locataire de la Maison Blanche avant la présidentielle de novembre. Le procès pourrait ne pas avoir lieu tout au long de la durée du prochain mandat présidentiel au cas où Donald Trump remporterait les élections. Dans ce cas, ses avocats pourraient demander que le procès soit en pause.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay