États-Unis : Trump inéligible pour l’élection présidentielle de 2024 au Colorado

Donald Trump

À cause de son rôle dans l’attaque sur le Capitole, à Washington, en 2021, la Cour Suprême du Colorado a déclaré, mardi 10 décembre 2023, que Donald Trump est inéligible pour la Présidentielle 2024. Elle a donc ordonné le retrait du nom du candidat républicain des bulletins pour les Primaires républicaines qui auront lieu le 5 mars 2024, dans cet État.

En pleine campagne électorale, les déboires judiciaires n’en finissent toujours pas pour le magnat de l’immobilier aux États-Unis. Alors que l’ancien pensionnaire de la Maison Blanche fait déjà face à plusieurs procès notamment pour fraude fiscale, maintenant c’est la Cour Suprême du Colorado qui rentre dans la partie. Effectivement, mardi, cette instance judiciaire de cet État américain a déterminé que le leader des Républicains n’est pas éligible à la Présidentielle en raison de son rôle dans l’attaque sur le Capitole, le 6 janvier 2021.

La décision de la Cour Suprême de cet État aux États-Unis, par 4 voix contre 3, est prise en fonction d’une clause datant de la guerre civile dans le 14e amendement de la Constitution américaine. Celle-ci oblige les fonctionnaires qui prêtent serment à soutenir comme ça doit la Constitution et au cas où ils s’engageraient dans une « insurrection », ils seraient interdits. de leurs fonctions à l’avenir.

En réaction à cette décision de la Haute Cour de Justice du Colorado, les partisans de Donald Trump ont affirmé que l’éligibilité de leur candidat à participer aux prochaines échéances électorales équivaut à s’engager dans une insurrection

Il faut souligner que le résultat de la décision rendue mardi dans le Colorado sera connu, en attendant les résultats de l’appel de Trump devant la Cour suprême des États-Unis.

Il faut aussi noter que la question de savoir si Trump pourrait être exclu des bulletins de vote de plusieurs États a été débattue depuis des mois. Un juge d’un tribunal inférieur du Colorado avait déjà reconnu que Trump s’était engagé dans une insurrection en encourageant l’attaque du Capitole et en cherchant à renverser le résultat des élections de 2020.

Le candidat au Présidentielle de 2020 avait donc fait appel de la décision d’insurrection. Jusqu’à maintenant, il ne cesse de nier tout acte répréhensible tout en déclarant à plusieurs reprises que l’affaire du 6 janvier faisait partie d’une chasse aux sorcières politique contre lui.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay