Festival de Little Haïti : Michel Martelly interdit de performer, selon Miami Herald

0 26

Le journal Miami Herald dans son édition du jour explique que la police de Miami n’autorisera pas l’ancien président haïtien Michel Martelly, connu sous le nom de « Sweet Micky » à performer au cours du festival de musique à Little Haïti samedi.

Michel Joseph Martelly, ex président et chanteur haïtien

Il évoque des problèmes de sécurité face à la pression des membres de la communauté qui disent que le politicien et chanteur controversé ne devrait pas être le bienvenu dans la ville. Martelly, président d’Haïti de 2011 à 2016 et musicien populaire, a attiré des manifestants lors d’un spectacle de 2018 à Miami qui, comme l’événement de ce week-end, a eu lieu au Little Haïti Cultural Complex pour célébrer la Journée du drapeau haïtien, précise le journal de la Floride.

Un porte-parole du département de police de Miami a déclaré vendredi matin qu’un permis pour le « Best of Haiti Music Fest » n’a pas encore été délivré pour d’autres raisons non précisées, mais que tout permis accordé serait révoqué si Martelly reste dans la programmation.

 « Si M. Martelly doit se produire, sur la base d’une évaluation des risques et dans l’intérêt de la sécurité publique, le chef [Manny] Morales révoquera le permis de l’événement », a déclaré le porte-parole. La police a déclaré que plusieurs événements se déroulant simultanément samedi mettraient à rude épreuve leur capacité à maintenir l’ordre, mais n’expliquent pas pourquoi ils étaient spécifiquement préoccupés par la performance de Martelly, a conclu le journal.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More