Fin de mandat : Remplacer ce régime par un gouvernement de transition est une obligation, rappelle le Parti Fédéraliste.

0 105

Le Parti Fédéraliste (PF), membre du bloc Démocratique pour le Redressement National, signataire de l’Accord de Mariott, appelle les secteurs de la vie nationale, les groupes socio-politiques à la poursuite de la mobilisation en vue d’aboutir au remplacement du régime en place par un gouvernement de transition.

Dans une note de presse, ce parti dit noter que cela fait des années que le président Jovenel Moïse, appuyé par une frange de la communauté internationale résiste sans réfléchir à l’église catholique tout comme aux églises protestantes, aux partis de l’opposition, aux syndicats et aux manifestations populaires.

Depuis ce dimanche 07 février 2021, le mandat de Jovenel Moïse a officiellement pris fin, souligne le Parti Fédéraliste. Cependant, le locataire du palais national se dresse encore devant la quasi totalité du pays. le pays d’Haïti risque de sombrer d’avantage dans un cahos sans précédent. L’anarchie et l’insécurité sont partout. Malgré les dénonciations venant de tous les secteurs de la vie nationale, la politique menée par l’équipe au pouvoir n’a pas changée, se désole cette structure politique.

Aussi, le Parti Fédéraliste demande à Jovenel de tirer la révérence. Malgré les démarches de certains proches et alliés du pouvoir favorables à un dialogue portant sur une transition pacifique et plus particulièrement sur une sortie honorable du Président, celui-ci n’a pas accédé cette demande, poursuit le PF, qui dit prendre notes de la position du citoyen Jovenel Moïse qui refuse de se plier à la Constitution.

De ce fait, le parti Fédéraliste appelle à la poursuite de la mobilisation collective de la société civile et les mouvements socio-politiques pour qu’ensemble, nous puissions créer les meilleures conditions d’une transition politique civile conduisant à des réformes essentielles à travers une feuille de route qui jettera les bases d’une Haïti nouvelle. Car monsieur Jovenel doit au moins une fois comprendre que le pays ne lui appartient pas. Ce pays n’est à personne mais à nous tous et toutes qui formons cette nation que nous chérissons .

Fin de mandat : Remplacer ce régime par un gouvernement de transition est une obligation, rappelle le Parti Fédéraliste.
Gary Guiteau, le président du Parti Fédéraliste

Le Parti Fédéraliste demande à Jovenel Moise de se ressaisir, indiquant que l’inacceptable ne sera pas accepté. Le peuple est en droit d’utiliser tous les moyens pacifiques et légaux pour obtenir le départ de ce brigand qui perturbe l’ordre des choses et croit nous faire revivre les pires moments de notre histoire. Vous faire partir est un devoir, vous remplacer par un gouvernement de transition: une obligation, a conclu cette structure politique membre de l’opposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More