FLASH: Joseph Lambert appelle les policiers parlementaires à se mettre en position de combat

0 30

La fin du mandat du tiers sénat haïtien fait débat. La primature se prépare à constater la fin du mandat de ses parlementaires. De leur côté, les parlementaires se préparent aussi à donner réponse au camp de la primature s’il parvient à matérialiser son objectif. En ce sens le président du tiers Sénat a rencontré les policiers assurant la sécurité du parlement.

Lors de cette rencontre, le consigne était clair. Il les appelle à être en position de combat pour défendre le mandats de dix sénateurs dont le débat au tour de leur fin de mandat enflamme les débats.

Celui qui aspire à la présidence de la transition en Haïti prend très au sérieux les menaces d’un éventuel renvoie du tiers Sénat.

« À partir de dimanche (9 janvier), les consignes sont claires, tous les policiers parlementaires doivent être en poste, en uniforme et en position de combat », précise Joseph Lambert arguant que le mandat prendra fin en 2023.

« C’est un combat politique … le combat politique doit avoir sa ramification à l’intérieur du groupe de ceux qui sont concernés par le pouvoir politique et pour lesquels nous nous battons. C’est une bataille pour le respect des normes, des principes, des règles, de la démocratie et de la constitution »précise l’élu du Sud-Est.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More