FLASH: La PNH récupère un bateau de marchandises détourné par les gangs armés

FLASH: La PNH récupère un bateau de marchandises détourné par les gangs armés

Lors d’une opération menée par la Police, samedi 6 avril 2024, les forces de l’ordre ont récupéré un bateau qui avait été détourné par des individus lourdement armés, jeudi dernier. Le navire qui transportait plusieurs milliers de sacs de riz en provenance de l’APN à Port-au-Prince se dirigeait au Cap-Haïtien.

Les gangs armés criminels qui sévissent dans la région métropolitaine contrôlent non seulement l’ensemble du territoire de cette zone mais également une large partie de la mer. Ainsi, ils peuvent détourner les bateaux transportant des marchandises qui viennent débarquer dans les ports comme ils le font pour les camions à travers les rues de l’aire métropolitaine.

Video: https://www.facebook.com/share/v/yEvSPk3HuZjk1LVv/?mibextid=SphRi8

Après qu’un navire transportant une importante cargaison de riz en provenance de Port-au-Prince ait été détourné par les bandits, les agents de l’ordre, en étroite collaboration avec les garde-côtes d’Haïti, ont mené, hier samedi, une opération pour le récupérer. Lors de l’intervention policière, plusieurs bandits ont été mortellement blessés dans des échanges de tirs.

Le bateau qui porte le nom de Magalie avait à son bord 60 000 sacs de riz ainsi qu’une dizaine de passagers. Les individus lourdement armés ont eu le temps de voler 10 000 sacs de riz tout en enlevant les personnes qu’ils ont trouvé à bord.

Selon des sources policières, les agents de l’ordre n’ont pas trouvé, lors de l’opération, les passagers enlevés. Cependant, la Police Nationale d’Haïti va multiplier tous ses efforts pour tenter de les récupérer.

Il faut aussi souligner que lors de l’intervention dans laquelle les forces de l’ordre ont bénéficié du soutien logistique de l’Autorité Aéroportuaire Nationale (APN), deux policiers en sont sortis blessés. Actuellement, ils reçoivent les soins que leur cas nécessite.

Les bandits armés qui sèment la terreur dans plusieurs endroits du pays montrent chaque davantage de quoi ils sont capables. Ils empêchent la libre circulation des personnes et des biens sur la voie publique mais aussi le transport maritime.

LIRE AUSSI

PressLakay