Flash:Moins de 48h des mobilisations, Rénald Lubérice demande à Jean Michel Lapin de démissionner pour faciliter le président Jovenel Moïse

0 6

 

Moins de quarante-huit heures à l’appel d’une grande mobilisation générale pour réclamer la démission du chef de l’État ce dimanche 9 juin impliqué dans le dossier du gaspillage des fonds du programme Petrocaribe, Rénald Lubérice n’est pas passé par quatre chemins pour demander au premier ministre nommé, Jean Michel Lapin de jeter l’éponge et faciliter la tâche au président de la république pour former un nouveau gouvernement avec l’opposition politique.

 

Le jeu semble rude pour les hommes et les femmes du palais national à moins de quarante-huit heures de la préparation d’un soulèvement populaire pour exiger la démission de l’équipe en place dont le président Jovenel Moïse accusé par le rapport de la cour supérieur des comptes et du contentieux administratif de détournement de fonds publics dans le cadre du programme Petrocaribe à travers sa compagnie AGRITRANS S.A.

 

Si pour les différents partis politiques de l’opposition, société civile, groupes organisés, certains médias, leaders d’opinion et les « petrochallengers » qu’il n’y a plus de questions de négocier l’avenir du pays avec un citoyen qui aurait impliqué dans des actes de corruption et de blanchiment d’argent(selon UCREF), de l’avis du secrétaire général du conseil des ministres, Rénald Lubérice, le premier ministre nommé Jean Michel Lapin doit écouter la raison et remettre sa démission afin d’en tirer le dénouement de la crise qui semble désormais sceller le sort du palais national.

 

Intervenant au micro de Magik9 ce vendredi matin pour discourir aux sujets de la situation politique du pays qui se prépare à une journée que personne n’est encore à l’abri de son issue, Lubérice n’as pas ménagé ses grains de mots à l’égard du premier ministre défacto qui n’a jusqu’ici pu présenter l’énoncé de sa politique générale devant le parlement en raison d’un blocage par un groupe de quatre sénateurs qui revendique d’être de l’opposition au sénat de la république.

 

De la position du proche de Jovenel Moïse au palais national, Jean Michel Lapin doit concéder à cette décision, pense-t-il qui pourrait débloquer la situation et laisser place au chef de l’État de nommer un nouveau premier ministre de consensus dit-il, avec les différentes tendances politiques et la société civile qui sera en mesure ajoute-t-il, pour répondre aux différents problèmes de la population. Ce fléau aujourd’hui n’est pas seulement Jovenel Moïse, soutient-il, pour demander au premier ministre nommé de tirer la révérence comme l’un des maillons de la chaîne.

 

Parallèlement, il n’associe pas ses prises de paroles à la position du palais national qui semble d’ores et déjà lâcher prises face aux multiples cris de démission du président de la république qui serait impliqué dans des actes de corruption. Mais n’est-ce pas un jeu entre lui et Jovenel Moïse qui peut-être par manque de couilles, aurait l’utilisé pour faire cette demande à Jean Michel Lapin.

 

Face à cette situation inquiétante sur l’avenir du président de la république au palais national, une adresse à la nation contenant des annonces de poids pourrait-elle sauver le premier citoyen de la nation?

 

RICHEMOND Johnson

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More