Force multinationale : les travaux de construction des sites se poursuivent avant le déploiement

Force multinationale : les travaux de construction des sites se poursuivent avant le déploiement

Alors que le pays se prépare à accueillir les premières troupes kényanes dans le cadre de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité, approuvée par les Nations Unies, les travaux de construction des sites visant à recevoir les policiers se poursuivent.

Il ne fait plus de doute que la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité est dans nos portes. Prochainement, les premiers contingents de la Police kényane déploieront sur le sol haïtien avec pour objectif principal de soutenir les forces de l’ordre du pays afin de rétablir la sécurité.

Ces dernières semaines, les travaux de construction des sites qui vont accueillir la force multinationale se poursuivent pendant que le gouvernement américain continue à envoyer dans le pays les équipements dont elle aura besoin pour remplir à bien sa mission.

“Les américains préparent le terrain au déploiement des éléments kenyans pour la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité (MMSS) en Haïti”, a déclaré l’ambassadeur américain accrédité dans le pays, M. Dennis Bruce Hankins.

“Avant la fin du mois de mai, toutes les conditions pour accueillir les premiers éléments kenyans seront prêtes. Après, c’est le tour des troupes des autres pays”, a fait savoir le diplomate américain.

Après que le gouvernement américain ait décaissé, dernièrement, 60 millions de dollars en soutien à la MMS, des équipes commencent à être livrés via des avions de l’armée américaine qui atterrissent à l’aéroport international de Toussaint Louverture. Des blindés, des armes à feu, des munitions et autres matériels sont en chemin non seulement au profit de la force multinationale mais aussi pour la Police Nationale d’Haïti et les Forces Armées d’Haïti.

Il faut souligner que le gouvernement kényan avait accepté d’envoyer dans le pays un premier contingent de 300 policiers. Selon plusieurs sources officielles, ce dernier sera déployé dans le pays, le 26 mai prochain. Jusque-là, aucune information officielle ne précise où se trouvent exactement les infrastructures en construction pour recevoir la Mission.

Entre-temps, la situation sécuritaire demeure tendue dans la capitale haïtienne, ses environs ainsi que certaines villes de province. Durant le week-end dernier, les bandes criminelles avaient pris d’assaut la commune de Gressier située à l’entrée sud de Port-au-Prince. Les bandits avaient attaqué le commissariat de cette zone. Suite aux instructions des autorités policières, les agents de l’ordre ont repris le contrôle de la commune qui reste toutefois ciblée par les individus lourdement armés.

Dans nos archives

LIRE AUSSI

PressLakay