Guerre des gangs: la CCIHC appelle à un plan de redressement et de sécurité en urgence

0 121

La Chambre de Commerce et d’Industrie Haïtiano-Canadienne dénonce la situation de guerre que confrontent les résidents de la plaine du Cul-de-Sac. En effet,  la CCIHC appelle le gouvernement à mettre en œuvre un plan de sécurité en vue de ramener la paix dans l’entrée Nord de la Capitale. 

La Chambre de Commerce et d’Industrie Haïtiano-Canadienne fixe sa position sur l’insécurité galopante dans le pays, à travers un communiqué de presse publié ce mercredi 4 mai. 

La CCIHC regrette que la situation qui s’était produite dans l’entrée Sud de la capitale soit répétée dans les quartiers dans la commune de Croix-des-Bouquets notamment dans les quartiers de Santo, Croix des missions et Cité-soleil.

Une fois de plus, dans cette note, la CCIHC dénonce cette catastrophe humanitaire et cette situation de guerre civile, que confrontent les paisibles résidents de ces zones suscitées. En ce sens, la CCIHC lance un appel à tous à se ressaisir afin de stopper cette descente aux enfers.

D’un autre côté, la Chambre de Commerce et d’Industrie Canadienne en Haïti demande au Premier Ministre Ariel Henry de prendre des mesures qu’il faut afin de résorber le phénomène de l’insécurité sévissant dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. 

En effet,  la CCIHC dit croire qu’Haïti ne fabrique pas d’armes à feu. C’est pour cela qu’elle demande à la communauté internationale dont le bureau des Nations-Unies en Haïti de fixer leur position sur cette affaire tout en questionnant leur présence dans le pays.

Enfin, la CCIHC lance un appel à la collecte des dons en vêtements et en nourritures en faveur des déplacés des affrontements armés mettant aux prises les gangs « 400 mawozo  » et  » Chen Mechan ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :