Guerre en Ukraine : un journaliste français tué ce lundi

0 30

Le journaliste reporter d’images, Frédéric Leclerc-Imhoff, 32 ans, qui travaillait pour le compte de BFMTV a été tué tôt ce lundi, au 96ème jour de l’invasion russe en Ukraine, ont rapporté plusieurs médias internationaux.

Un journaliste français tué en Ukraine

Selon les propos de la cheffe de la diplomatie française Catherine Colonna, repris par RFI, le travailleur de la presse a été tué par un bombardement russe sur une opération humanitaire dans l’est de l’Ukraine.

« Je suis profondément attristée et choquée par la mort de notre compatriote Frédéric Leclerc Imhoff, tué par un bombardement russe sur une opération humanitaire alors qu’il exerçait son devoir d’informer », a twitté Mme Colonna, en condamnant un « double crime qui vise un convoi humanitaire et un journaliste ».

De son côté, le président français Emmanuel Macron n’a pas mis du temps à réagir: «Journaliste, Frédéric Leclerc-Imhoff était en Ukraine pour montrer la réalité de la guerre. À bord d’un bus humanitaire, aux côtés de civils contraints de fuir pour échapper aux bombes russes, il a été mortellement touché», a tweeté le chef d’État français peu de temps après le drame.

Emmanuel Macron a présenté ses condoléances à la famille, les proches et les confrères de Frédéric Leclerc-Imhoff. Il en a profité pour réitérer le soutien inconditionnel de son pays face aux journalistes qui exercent difficilement leur mission d’informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More