Haïti: 2022, une année perdue

Agence presslakay

L’année 2022 va prendre fin dans quelques heures. Elle n’a pas été facile sur tous les points pour le pays. Quel que soit le secteur considéré le pays a reculé un peu plus, selon les constats. Un focus sur certains secteurs.

Agence presslakay
Agence presslakay

D’abord sur le plan politique, le pays a digéré très mal l’après Jovenel Moïse puisque le premier ministre Ariel Henry qui a eu la charge n’a toujours pas permis au pays de reprendre la voie constitutionnelle.

Les initiatives prises en 2022 pour pallier la crise politique n’ont pas donné de résulats, en témoigne les élections de l’Accord Montana en janvier 2022 qui ont élu Fritz Alphonse Jean et Steven Benoit. Donc politiquement, les acteurs continuent de patauger dans cette incapacité à trouver un accord réel pour sortir le pays dans la crise politique.

Par voie de conséquences, cette crise politique a donné naissance à une crise économique qui a beaucoup répercuté sur les ménages avec une inflation de plus de 47% selon le dernier rapport de l’IHSI.

Réagissant sur crise économique qui frappe de plein fouet Haïti, l’économiste Etzer Émile souligne que c’est pour la première que le pays est descendu aussi bas sur le plan économique.

Sécurité

C’est peut-être le noeud gordien des problèmes qui fracassent le pays. En 2022, il est difficile de compter le nombre de personnes assassinées et blessées par balles.

Le pays vit avec des zones contrôlées totalement par des hommes armés. À Martissant, à Canaan où à la Croix-des-Bouquets, Laboule et même au Bel air.

Personne ne peut oublier le massacre de Cité lors des affrontements entre gangs rivaux encore moins les affrontements entre « Chyen Mechan » et « 400 Mawozo » qui en plus de faire des morts et des blessés, ont également fait des centaines de déplacés.

Incapacité de la police ajoutée à un manque de volonté des dirigeants ont conduit le pays dans une situation où la vie de chaque haïtien est de 24heures renouvelables, pour répéter des membres de la population. Et si rien n’est fait, la situation risque de compliquer d’avantage en 2023.

Education

Les conséquences des troubles socio politiques ont eu raison des activités scolaires pendant longtemps en 2022. Au point où le ministre de l’éducation nationale et de la formation profesionnelle avait parler de réouverture progressive des écoles  » lekòl tipa tipa ». Nesmy Manigat a été longtemps ridiculisé pour son incapacité à faire fonctionner les écoles.Jusqu’à decembre 2022, de nombreuses écoles étaient toujours fermées.

Selon les derniers chiffres du MENFP, 73% des écoles rouvrent déjà leurs portes. Ce qui revient à dire que 27 % n’arrivent toujours pas à reprendre.

Santé

Sur le plan sanitaire, le pays n’a rien fait de progrès. Bien au contraire, le système sanitaire refait face au choléra qui a été sur le point d’être éradiqué complètement.

Et en 2022, le pays qui venait à peine de sortir de la lutte contre le coronavirus, compte déjà plus de 250 morts et plusieurs centaines de contamination liés au choléra dans le pays. C’est cela qui explique la campagne de vaccination lancée par le MSPP contre la maladie.

Globalement, l’année a été compliquée pour les hôpitaux du pays qui pendant un bon temps ont fermé leurs portes alors que d’autres avaient réduit leurs heures de fonctionnement faute de carburant.

Immigration

Haïti a enregistré de chiffres record en 2021 et 2022. Peronne ne peut oublier les milliers de migrants haïtiens qui étaient sur le pont de Texas en 2021. Mais en 2022, la situation migratoire n’a pas été si bonne notamment pour les compatriotes en République Dominicaine.

Selon les chiffres fournis par les autorités Dominicaines plus de 160 milles haïtiens ont été refoulés vers Haïti en 2022. Parmi eux des femmes enceintes et des enfants.

Une situation qui avait poussé l’organisation des Nations Unies a appelé sans succès les autorités Dominicaines à cesser cette pratique.

On pouvait aussi souligner des secteurs comme énergie, tourisme, environnement, l’agriculture où le pays n’a pas bougé. Pourtant de l’autre côté de la frontière, la République Dominicaine a reçu plus de 7 millions de touristes de janvier au 29 décembre 2022 et environ 30, 000 seulement pour la journée du 28 décembre.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay