Haïti: À quand le procès sur la dilapidation des fonds petrocaribe ?

0 33

L’affaire de la dilapidation des fonds petrocaribe n’avance pas. Comme tous les autres dossiers judiciaires de grandes importances, celui ci est également dans les tiroirs. Et avec la prise d’assaut du palais de justice le 10 juin dernier, plus d’un redoute que les dossiers ne soient pas incendiés par les hommes armés qui selon le RNDDH ont brûlé de nombreux dossiers d’enquête au palais de justice.

À quand le procès sur la dilapidation des fonds PetroCaribe

Plus de 4 milliards de dollars américains ont été dilapidés. La justice tarde à faire la lumière. Les dilapidateurs continuent de vivre leur vie tranquillement.

La Cour des Comptes et du Contentieux Administratif dans son travail remis au Sénat de la République a exposé des cas de projets engagés sans évaluation des besoins et l’estimation des coûts, un manque de traçabilité des documents comptables fiables pour justifier certaines dépenses,  l’absence de supervisions, des dépenses non prévues dans les contrats, des cas de détournement de fonds.

Avec la prise d’assaut du palais de justice, plus d’un se demande où sont pour l’heure les documents du juge instructeur, Ramoncite Accimé, chargé du dossier depuis plusieurs années.

Les petro challengers oublient le dossier

Les regroupements de petro challengers sont pour le moins silencieux, les plaignants ne se font pas entendre. Aucun mouvement de rues depuis des temps pour demander que lumière soit faite sur ledit dossier.

Au départ des revendications, on comptait de nombreuses organisations. Nou Pap Domi, Nou Pap Konplis, Nou Konsyan, Challengers Populaires, entre autres. Des suspicions de corruption sur certains et l’incapacité des autres à tenir fait défaut.

Ils ne sont plus dans les rues encore moins dans les médias pour exiger que lumière soit faite sur la dilapidation des fonds Petrocaribe.

Si certains observateurs estiment que ce mouvement de jeunes avaient donné un élan aux revendications pour que la justice puisse trancher, depuis quelque temps le silence plane.

Les organisations de droits humains et les partis politiques entre silence et doute

Avec la montée en puissance des cas de kidnapping et de morts violents au sein de la société haïtienne, certains dossiers importants sont passés sous silence. Et les organisations de droits humains ne font pas exception dans le cas du dossier de la dilapidation des fonds petrocaribe.

Si au départ certains d’entre elles étaient au devant de la scène pour réclamer des explications des dépenses, aujourd’hui comme les petrochallegers, elles sont dans le mutisme oubliant ce scandale de plus de 4 milliards de dollars qui a handicapé l’avancement du pays avec un ensemble de chantiers non achevés alors que de fortes sommes destinées à financer ses projets ont été gaspillées.

Des hommes et des partis politiques qui avaient fait de ce dossier leur cheval de bataille n’en parlent plus. C’est le cas de Me André Michel et le Secteur Democratique et Populaire dont il est le porte- parole.

Nombreux de ceux qui réclamaient à cor et à cri lumière sur le dossier sont pour le moins dans une position où ils ne peuvent plus évoquer le sujet.

PetroCaribe, ce programme mis en œuvre par le président Vénézuélien Hugo Chavez visait à soulager la situation de certains pays de la région notamment Haïti. L’administration de René Préval deuxième version, celle de Martelly et de Jocelerme Privert ont dilapidé ces fonds dans des programmes bidons. À quand le procès sur ce vaste dossier de corruption, se demande t-on ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More