Haïti: Ariel Henry face aux éventuelles conséquences de l’ajustement du prix du carburant

0 130

Le premier ministre Ariel Henry est plutôt clair. Le gouvernement va augmenter le prix du carburant sur le marché national. Il en a fait l’annonce le dimanche 11 septembre lors d’une adresse à la nation. S’il évoque une nécessité, dans l’opinion, le mesage du premier ministre passe mal.

Mouvement de protestation à Port-au-Prince
Mouvement de protestation contre l’ajustement du prix du carburant en Haïti

C’était prévisible depuis quelque temps avec cette rareté à n’en plus finir. D’abord, le ministre de l’Economie et des Finances, Michel Patrick Boisvert, avait déjà annoncé que le gouvernement allait se pencher sur un nouvel ajustement du prix du carburant à la pompe. Mais il n’a encore été rien jusqu’à cette nouvelle annonce du premier ministre dimanche.

Depuis après son adresse à la nation, la grogne monte contre Ariel Henry et son équipe gouvernementale. Ainsi, plus d’un redoute une nouvelle crise ajoutée à celles auxquelles fait face déjà le pays. Et pour lancer une mise en garde contre toute tentative d’ajuster le prix du carburant, certains endroits de la capitale étaient déjà en effervescence ce lundi.

L’autoroute de Delmas a été le théâtre d’un mouvement de protestation de la part d’un groupe de motards qui annonce la couleur. Ces derniers annoncent la mobilisation générale contre toute velléité du gouvernement d’augmenter le prix du carburant. Ils ont paralysé la circulation sur l’autoroute de Delmas pendant une bonne partie de la journée en dressant des barricades de pneus enflammés sur la chaussée.

Ariel Henry tente de justifier l’ajustement annoncé

Il faut faire remarquer que depuis quelques mois, sur les réseaux sociaux, une analyse comparative des prix du carburant pour la zone caraïbes se fait remarquer. Et dans ce cas là, Haïti figurait comme l’un des pays où le carburant est moins cher d’où la nécessité de l’ajuster. Mais pas uniquement ça, le premier ministre avance d’autres raisons pour justifier une telle démarche.

La subvention de l’État ne va pas au bénéfice de la population mais au profit d’un petit groupe, estime t-il.

L’État dépense plus de 50 milliards de gourdes pour subventionner le produit à la pompe, ce même l’État qui a besoin de moyens pour lancer des programmes sociaux n’a trouvé que 3 milliards de gourdes, précise le docteur.

Des mobilisations jusqu’à entraver la rentrée des classes

Ariel Henry et son gouvernement risque gros avec cette annonce dans un contexte de grandes agitations. La ville des Cayes est en mouvement depuis plus d’un mois, Petit-Gôave, le Nord, entre autres ne sont pas en reste.

Les prostataires dans les villes plus haut citées ont même exigé le départ du premier ministre Ariel Henry à la tête de la primature.

C’est dans un contexte pareil qu’il vient d’annoncer l’ajustement du prix du carburant provoquant ainsi plus de colère chez ceux qui organisent déjà des manifestations contre la cherté de la vie.

Cette décision qui sera prise à quelques jours de la réouverture des classes aura de grandes conséquences sur celle-ci, selon plus d’un.

Et déjà en difficultés pour préparer cette rentrée, l’ajustement sera une charge de plus pour les parents à un moment où les prix des circuits sont doublés dans certaines zones de Port-au-Prince.

En 2018, soit 6 et 7 juillet, l’ancien président Jovenel Moïse en avait fait l’expérience fâcheuse de l’ajustement du prix du carburant lequel avait débouché sur un bilan catastrophique avec de nombreuses entreprises commerciales pillées et d’autres incendiées.

Comme dit l’adage, diriger c’est prévoir, face aux messages des motards, des syndicalistes et d’autres groupes organisés du pays, le premier ministre et son gouvernement ne devraient-ils pas mieux réfléchir sur une telle décision?

Lire la suite https://presslakay.net/haiti-a-besoin-dune-nouvelle-generation-de-leaders-pour-un-lendemain-meilleur/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :