Haïti: au moins un mort aux Gonaïves lors de la célébration du 218ème anniversaire de l’indépendance

0 29

Alors que Ariel Henry avait dans un premier temps renoncé à sa venue aux Gonaïves, ce samedi premier janvier 2021, à la surprise générale, il était présent à la cathédrale pour le 218ème anniversaire de l’indépendance. S’il a participé au Te deum, sortir de la cathédrale des Gonaïves n’était pas la partie facile pour le chef de la primature qui a frôlé la mort. 

Dans une courte vidéo circulant sur les réseaux sociaux, on peut voir le premier ministre qui laisse la cathédrale sous haute couverture des agents de la Police Nationale et de sa sécurité privée. Il a fallu à un policier d’enlever son gilet par balles pour le déposer sur la tête de Ariel Henry pour rentrer dans son véhicule alors que les armes crépitaient dans les parages de la cathédrale.

Si Ariel Henry jurait d’être aux Gonaïves, en étant là bas, il a failli laisser sa peau autant dire que la situation était critique dans la cité de l’Indépendance. Le bilan fait état d’un mort et des blessés dans les échanges entre la Police Nationale d’Haïti et les groupes armés qui s’opposent à l’arrivée du médecin dans la ville.

« Dans le cadre de la célébration du 218ème anniversaire de l’indépendance nationale, je participe actuellement, aux côtés de mon Directeur de cabinet et de plusieurs membres du gouvernement, au Te Deum traditionnel qui se déroule, aux Gonaïves à l’église Saint Charles de Borome », avait twitté le Pm avant la fin de la cérémonie.

Au nombre de ceux qui avaient encouragé Ariel Henry à ne pas se rendre aux Gonaïves pour éviter un bain de sang figure l’ancien Premier Ministre Evans Paul. Peut-être, il donnera raison à l’ancien maire de Port-au-Prince.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More