Haïti-Crise : Antony Blinken s’entretient avec le PM Ariel Henry et pousse pour une transition «urgente»

Haïti-Crise : Antony Blinken s'entretient avec le PM Ariel Henry et pousse pour une transition «urgente»

Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken s’est entretenu, jeudi 7 mars 2024, avec le Premier Ministre de facto et impopulaire Ariel Henry. Alors que ce dernier est toujours bloqué à Porto Rico et n’est toujours pas en mesure de rentrer en Haïti, le responsable américain lui exhorte à favoriser la mise sur pied dans le pays d’une transition politique «urgente».

Dans un contexte de chaos où la capitale haïtienne est en proie à une spirale de violences perpétrées par les gangs armés criminels, depuis plus d’une semaine, les discussions sur l’avenir politique du chef du gouvernement de facto, en particulier, et du pays en général n’ont toujours abouti à rien. Si le locataire de la Primature, actuellement bloqué à San Juan, veut à tout prix rester dans son poste, les positions des acteurs internationaux commencent à changer à mesure que les heures passent.

Jeudi, le neurochirurgien s’est entretenu avec le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken. Au cours de cet échange, le responsable américain a plaidé en faveur d’un «besoin urgent d’accélérer la transition vers un gouvernement plus large et inclusif » pour le pays. C’est ce qu’a rapporté à la presse l’Assistant du Secrétaire d’État aux Affaires de l’hémisphère occidental des États-Unis, Brian A. Nichols.

Le diplomate américain a aussi ajouté que la situation en Haïti appelait «une réponse internationale, de la même manière que la communauté internationale» en Ukraine ou à Gaza.

D’après les informations disponibles, les responsables américains et de la CARICOM n’attendent que les acteurs de l’opposition qui n’arrivent toujours pas à trouver un consensus.

Entre temps, le pays continue de plonger dans l’abîme sans fond. Depuis jeudi 29 février dernier, l’aire métropolitaine de Port-au-Prince ainsi que quelques villes de province sont totalement livrées à la merci des gangs armés criminels qui sévissent comme bon leur semble. Ils pillent, tuent, incendient pendant que les autorités concernées sont aux abonnés absents.

LIRE AUSSI

PressLakay