Haïti: crise de carburant, crise alimentaire, la population entre l’enclume et le marteau

0 84

Le pays qui vient de passer plus de deux mois fermé suite à des mouvements de protestation paie déjà le prix. Aujourd’hui, les produits les plus consommés dans les ménages sont en manque ou dans certains autres cas les magasins sont fermés. Dans les villes de province comme à Port-au-Prince, on sent les premiers effets.

Agence presslakay
Agence presslakay

Il n’y a pas de crise sans conséquences. Et voilà la population haïtienne est sur le point de payer doublement cette réalité. Après avoir tout bloqué et pillé durant les protestations certains grands dépots sont vides.

Certains commerçants qui achètent dans les dépots se trouvant au Parc Shodecosa sont en grande difficulté. Mis à part le prix des produits qui sont excessivement élevés mais d’autres dépots sont fermés vu l’incapacité des importateurs à placer de commandes dans cette période de grandes turbulences.

Et conséquemment, des produits commes les differentes variétés de riz américains qui se vendent sur le marché, le maïs, le blé, l’haricot, le spaghetti et de nombreux autres produits de première necessité sont en manque dans les grands magasins de la capitale et des villes de province d’autant que le pays est concentré à Port-au-Prince.

D’autres problèmes pour le Grand Nord qui est occupé par les gangs de Canaan et le Grand Sud occupé par ceux de village de Dieu. Sans oublier ceux de la Croix-des-Bouquets qui constituent le danger permanent des marchands qui traversent le pays voisin.

Une rareté de produits couplée avec l’insécurité alimentaire

Les prévisions du Conseil Nationale sur la Sécurité Alimentaire voient passé comme une augmentation du nombre de personnes qui sont en Insécurité alimentaire vers la fin de l’année.

Le chiffre était de l’ordre de plus de 4 millions de personnes qui se trouvaient dans cette situation d’insécurité alimentaire même si de son côté le Programme Alimentaire Mondial avait estimé de chiffres beaucoup plus élevés le nombre d’haïtiens en situation difficile.

Selon cette entité onusienne, pas moins de 5 millions d’haïtiens sont frappés par l’insécurité alimentaire qui est un problème mondial.

Elle avait annoncé donc des dispositions pour aider le gouvernement à faire face à cette situation de grande famine alors que même le PAM a été victime, car certains de ses entrepôts ont été pillés.

Le gouvernement s’en fout

Le gouvernement haïtien semble ne pas être au courant de ce qui se passe dans le pays. Le ministère de l’agriculture n’a pas annoncé des dispositions pour aider à combattre la famine qui frappe de plein fouet le pays.

Selon les informations plusieurs campagnes agricoles ont échoué et des Fonds qui étaient destinés à ces campagnes ont été dépensés pour aucun résultat.

D’autres citoyens s’interrogent sur plusieurs millions de dollars dépensés par le gouvernement de Jovenel Moïse dans le programme Caravane pour Changement.

Si rien n’est fait pour adresser en toute urgence cette situation, le pays doit se préparer au pire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :