Haïti-Crise/Éducation: la rentrée des classes hypothéquée, des parents en plein doute

0 201

La rentrée des classes est toujours maintenue pour le 3 octobre prochain. Le Ministère de l’éducation nationale en a fait le rappelle en annonçant du coup que plusieurs écoles ont été attaquées par des manifestants. Cependant, la situation paraît de plus en plus compliquée pour les parents avec l’aggravation de la crise.

Agence presslakay
Agence presslakay

Reportée au 3 octobre 2022, la rentrée des classes est toujours très hypothéquée cette année par rapport aux mouvements populaires qui s’intensifient dans le pays depuis environ deux semaines contre l’augmentation des prix du carburant sur le marché local. Si à la capitale haïtienne les activités tentent de reprendre, la réalité dans certaines villes de province est bien différente.

Aux Cayes les mouvements ne sont jamais arrêtés et des scènes de pillage s’en suivent. De même pour Hinche où les protestataires ont pillé jeudi deux entreprises appartenant au sénateur Rony Célestin. Dans la ville de Jérémie, Jacmel et Cap Haïtien rien ne va plus. La deuxième ville du pays avait son entrée barricadée pour hier vendredi 23 septembre 2022. La vie reprend difficilement ses droits dans ces villes là.

En plus de ces mouvements de rues au quotidien, une vingtaine d’écoles ont été pillées et vandalisées dont 16 dans le département de l’Artibonite. Dans le Nord-Est des écoles ont été aussi pillées par des protestataires en rage contre Ariel Henry.

La situation économique des parents s’est détériorée davantage avec la crise

Il ne fait pas de doute qu’avec cette crise où les responsables de familles qui vivent au jour le jour sont fermées dans leurs maisons, ne pouvant plus vaquer à leurs activités, la rentrée des classes sera plus difficile. D’où plus d’un se demande pourquoi le gouvernement avait reporté la rentrée des classes ?

 » Je suis restée chez moi depuis plus d’une semaine. Habituellement je suis allée travailler à Delmas. je vends dans un Shop à Delmas 32. Vu les pagaillles qui s’installent depuis des jours, j’ai fermé avec l’espoir de reprendre la semaine prochaine si les conditions le permettent. C’est uniquement ça que je fais. Donc, si la semaine prochaine la situation ne s’améliore, je ne vois comment est ce que je vais pouvoir finaliser les préparatifs pour la rentrée des classes de mes enfants », a expliqué à notre rédaction, Farnette Saint Clair, une commerçante.

Si certains parents ont le problème de ne pas pouvoir se rendre à leurs activités économiques, d’autres connaissent le calvaire d’avoir vu leur business partir en fumée durant les récentes périodes de turbulences. De tels mouvements ont rendu plus complexe la rentrée des classes.

Et avec l’augmentation des prix du carburant, les parents doivent s’attendre encore au pire. Non seulement les prix des produits seront explosés mais les prix des circuits iront dans le même sens. Les prix des abonnements machines et motocyclettes seront conséquemment doublés pour ces petites bourses qui ne savent déjà à quel saint se vouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :