Haïti-Crise: Jean Charles Moïse dénonce les accords politiques qu’il qualifie de partage de gâteau

Moise Jean Charles

Jean Charles Moïse dénonce les accords politiques qu’il qualifie de partage de gâteau. Le numéro 1 du parti Pitit Dessalines dit penser que ses initiatives sectaires ne vont que conduire le pays dans une crise plus profonde.

Le leader de Pitit Dessalines n’a pas sa langue dans sa poche. À date, il dit n’avoir signé aucune proposition d’accord ni de Ariel ni de la Société Civile. Et ceci pour une raison. Ces accords ne ramassent pas les désidératas de la population haïtienne.

“Ces accords n’aboutissent pas souvent à rien de sérieux . Ils ne sont pas faits sur la base de bonne gouvernance, de l’organisation des élections, des revendications populaires, de l’intégration de la diaspora encore moins sur la base de la sécurité de la population mais de préférence sur la base d’un partage de gateau politique”, a martelé Jean Charles Moïse.

Très remonté contre cette pratique sectaire, l’ancien candidat à la présidence quant à lui pense que s’il n’y a pas un vrai accord pouvant se pencher sur les vrais besoins de la population, le pays sera plongé dans une crise plus profonde.

LIRE AUSSI

PressLakay