Haïti-Crise | Le BSA désapprouve le “Projet de Cadre Transitionnel pour Haïti” présenté par le GEP

Haïti-Crise | Le BSA désapprouve le “Projet de Cadre Transitionnel pour Haïti” présenté par le GEP

Le Bureau de Suivi de l’Accord Montana a balayé le Projet de Cadre Transitionnel pour Haïti présenté par le Groupe des Éminentes Personnalités de la CARICOM. Dans un communiqué rendu public, mercredi 6 décembre 2023, le BSA a déclaré que la délégation de l’organisation régionale s’éloigne de sa mission de facilitateur des négociations entre les acteurs politiques haïtiens.

Alors que le Groupe des Éminentes Personnalités déléguées par la Communauté Caribéenne est actuellement présent en Haïti, depuis hier mercredi, dans le cadre d’une quatrième visite visant la poursuite des discussions entre les parties engagées dans le processus d’entente national, des secteurs de la vie nationale ne perdent pas trop de temps pour exprimer leur scepticisme quant à la réussite de cette énième démarche. Pire encore, des acteurs engagés dans les négociations l’ont même boudé en déclarant tout bonnement que les Éminentes Personnalités ont craché sur leur position en imposant un “Projet de cadre transitionnel pour Haïti” qui va à l’encontre de leur mission d’initiateur de consensus national. C’est le cas du Bureau de Suivi de l’Accord Montana.

Dans un communiqué publié, mercredi, la structure a fait savoir que le GEP s’est montré partisan en faisant des propositions qui renforcent le pouvoir du Premier Ministre Ariel Henry tout en ignorant les positions exprimées par d’autres acteurs politiques engagés dans les négociations. Le BSA a encore avancé que la délégation de l’organisation régionale, à travers l’ensemble des points présentés dans son document, a vidé le HCT de ses réelles attributions, mais aussi en donnant une place significative, en terme de pourcentage, à l’actuel locataire de la Primature dans la constitution d’un nouveau gouvernement.

“Le GEP avait, dans un premier temps, fourni un document dans lequel la démission du Premier Ministre de fait était formellement inscrite dans les débats alors que désormais, il a choisi d’imposer celui-ci en renouvelant sont mandat pour 18 mois” a lâché avec mécontentement le BSA.

“Le Groupe des Éminentes Personnalités a décidé unilatéralement de constituer un Conseil de Transition de 7 membres sans discussions aucunes avec les parties engagées dans les discussions” a-t-il poursuivi tout en soulignant que celui-ci fait fi des souffrances de la population haïtienne.

Effectivement, dans le “Projet de cadre transitionnel pour Haïti”, mis à disposition des protagonistes, la délégation de la Communauté Caribéenne a proposé un gouvernement d’entente nationale composé de sept membres issus de différents secteurs de la vie nationale. Il sera dirigé par un Premier Ministre et un Conseil de Transition pendant 18 mois. Il est dit aussi dans le document que le PM Ariel Henry sera engagé dans la mise sur pied de ce gouvernement et qu’il bénéficierait de 40% des nominations ministérielles. Des propositions rejetées catégoriquement par le Bureau de Suivi de l’Accord Montana.

À noter que dès ce jeudi 7 décembre, des rencontres sont prévues avec les protagonistes, de manière séparée, d’après les informations fournies par plusieurs sources. Cependant, les séances plénières débuteront le 08 démembre, à l’hôtel Montana.

LIRE AUSSI

PressLakay