Haïti-Crise: le sénat lance une troisième invitation au premier ministre Ariel Henry

0 42

Après avoir boudé pour une deuxième fois l’invitation du tiers du sénat hier jeudi 17 mars, le premier ministre de facto Ariel Henry, a reçu une troisième invitation dans le cadre des pourparlers engagés par le sénat à travers le président Joseph Lambert pour résoudre la crise.

Ariel Henry, premier ministre de facto Haïti

Le pays ne fait que plonger de jour en jour dans la misère la plus abjecte. Le kidnapping, le prix des produits de première nécessité, le chômage, la fuite de cerveau, autant de perturbations qui remplissent le quotidien de la société, a souligné le sénat à l’attention du premier ministre.

Aussi, il invite le premier ministre, représentant de fait de l’exécutif, chef du CSPN qui détient la réalité du pouvoir à faire tout ce qui est humainement et politiquement possible pour redresser cet état de chose. Autrement, poursuit le Grand Corps, la barque nationale qui semble être sans capitaine ni matelots, va inévitablement vers un naufrage imminent.

Cette séance dont l’objectif sera d’analyser, d’évaluer et de trouver dans le meilleur délai, une piste de solution au regard de la situation pénible que traversent le pays et le peuple haïtien, est fixée au lundi 21 mars à compter de midi, lit-on dans cette correspondance du sénat adressée au premier ministre Ariel Henry.

Le premier ministre de facto Ariel Henry répondra t-il ou va-t-il encore bouder cette troisième invitation du sénat? Est-il conscient ou soucieux de la situation du pays?

Entre temps plusieurs secteurs, organisations de la société civile, partis politiques, initiateurs d’Accord et personnalités du pays ont déjà rencontré les sénateurs dans cette quête de solution pour sortir le pays du bourbier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More