Haïti: de l’émoi après la profanation du monument de Jean Jacques Dessalines au Champs de Mars

0 84

Le monument de Jean Jacques Dessalines au Champs de Mars a été profané par des militants, le mardi 20 septembre 2022. Ces derniers ont remplacé une gerbe de fleurs que des proches du parti Pitit Dessalines avaient déposé un peu plus tôt aux pieds du monument. Un acte qui soulève la colère et l’indignation des uns et des autres.

Le monument de Jean Jacques Dessalines
Le monument de Jean Jacques Dessalines, père fondateur de la nation haïtienne

Alors que le pays commémore le 264ème anniversaire de naissance du père fondateur de la nation, un groupe de militants issus du parti Pitit Dessalines avaient décidé de déposer une gerbe de fleurs aux pieds du monument de Jacques Dessalines au Champ de Mars. Quelques temps après, d’autres militants sont venus profaner la statue en y jetant des immondices. La photo de cet acte est devenue virale sur les réseaux sociaux.

Jean Charles Moïse qui a réagi à cet acte irrévérencieux a dénoncé ce groupe de militants qui, selon lui, ont tué une nouvelle fois le père de la Nation. Selon Jean Charles Moïse, ces individus ont été identifiés. Ainsi dit-il, un tel acte ne doit pas rester impuni.

Le premier ministre Ariel Henry a réagi

Le chef du gouvernement qui avait lui aussi rendu hommage a Jean Jacques Dessalines, dénonce cet acte et ce coup porté à la mémoire de l’empereur. Il dit condamner avec la plus grande fermeté les actes de profanation et de souillure, par des manifestants, du monument du père-fondateur de la nation, Jean-Jacques Dessalines le Grand, le mardi 20 septembre 2022, Jour de l’Empereur.

« S’attaquer au monument symbolisant ce visionnaire, cette figure tutélaire, cette icône, cet émancipateur de la race noire, constitue une atteinte grave à la dignité du peuple haïtien et à ses valeurs républicaines », a écrit le premier ministre ».

Et d’un autre côté, il a félicité les compatriotes qui ont déposé des gerbes de fleurs aux pieds du monument de l’Empereur. Il salue ce geste magnanime, traduisant le profond respect voué à ce symbole de changement et de liberté qu’incarne Jean-Jacques Dessalines.

Le parquet de Port-au-Prince compte punir les coupables

Le chef de la poursuite de la juridiction de Port-au-Prince n’entend pas laisser l’acte de profaner le monument du père de la patrie sans sanction. Ainsi, Jacques Lafontant annonce que des mesures seront prises contre les individus identifiés.

Déjà trois individus ont été identifiés. Il s’agit respectivement de Raymond Jean Baptiste, Fanfan et Djovany ainsi connus.

Ainsi, il confère donc la mission à la police de les arrêter et les déférer par devant la justice pour les suites légales.

Cependant, il faut souligner que ce n’est pas la première fois qu’un monument de Jean Jacques Dessalines a été profané. Au Cap Haïtien, en novembre 2020, un homme avait vandalisé une statue de l’empereur. Il a été arrêté quelques temps après.

Face à ce nouvel acte de profanation, plus d’un souhaite que le gouvernement donne un autre regard à ces monuments souvent abandonnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :