Haïti: des passeports remplis d’erreurs matérielles, des demandeurs se plaignent

Passeport haitien

Les demandes de passeports s’accumulent au fil des semaines depuis l’annonce de Joe Biden sur le programme Humanitarian Parole. Des mesures sont prises pour décentraliser le service. Mais des demandeurs se plaignent des erreurs matérielles qui leur obligent de retourner le document pour correction.

Haïti: des passeports remplis d'erreurs matérielles, des demandeurs se plaignent

Avant l’annonce du programme Humanitarian Parole, les différents centres de réception de demande de passeport recevaient environ 1600 passeports par jours.

Une quantité qui était compatible avec la capacité de production de la Direction de l’Immigration et de l’Emigration. Avec le Programme Biden, le nombre de demande passe à plus de 4200 par jour, avait fait savoir au Nouvelliste un responsable au niveau de la DIE. D’où la raison justifiant l’ouverture de nouveaux centres.

Un nouveau centre a été installé à la SONAPI, un autre au Gymnasium Vincent et au Parc Sainte Thérèse de Pétion-Ville. Mais malgré tout, les demandeurs font face à toutes les peines du monde pour faire la demande.

Et certains de ceux qui font la demande et qui reçoivent leurs documents font part des erreurs matérielles dans le document. Des erreurs pour lesquelles les demandeurs retournent le document pou être corrigé, a fait savoir une responsable d’agence à notre rédaction.

« Je ne sais si c’est parce que la quantité de demande de passeports reçu en une journée est bien différente de la quantité habituelle. De nombreuses erreurs sont constatées dans certains passeport remis. Dans des cas, la photo de la personne ne correspond pas à la personne. Dans d’autres cas, c’est le nom qui est écrit avec des erreurs. Je ne sais pas franchement qu’est ce qui se passe. Il semblerait que c’est un acte délibéré des gens de l’imigration. Ce n’est pas possible », a réagi la responsable qui ajoute qu’elle a enregistré au moins de deux cas dans son rang.

Le temps de la correction, le nouveau dilemme

S’il n’est pas facile que ces cas répètent, il en est bien ainsi selon nos témoignages. Et le plus grand problème réside desormais dans le temps pour la correction.

 » Vous vous imaginez que vous comme responsable d’agence vous faites face à une réalité pour laquelle on était pas prêt. Faire rentrer un client dans un bureau de l’immigration devient complexe alors que vous avez en main l’argent des clients. Maintenant vous avez à lutter pour entrer pour déposer le passeport. Maintenant, imaginer le dilemme pour la correction dans cette ambiance d’une si grande ruée vers les bureaux de l’Immigration », s’interroge t-elle.

La procédure pour corriger le document est une étape et retrouver le document en est une autre. Donc si vous aviez donné rendez-vous dans une semaine pour le passeport et que le document est sorti avec une erreur, vous ne pouvez pas donner un nouveau rendez-vous aux clients. Vous leur dites d’attendre. Et vous savez qu’aujourd’hui tout le monde a le besoin », regrette t-elle.

Elle dit souhaiter que des mesures soient prises au plus vite pour éviter ces genres de problèmes à un moment où ce document devient un précieux sésame pour ceux qui veulent tenter leur chance dans le programme Parole de Joe Biden.

Il faut souligner que dans le but d’éviter les embouteillages devant les bureaux et le Centre de livraison de document d’identité, les autorites haïtiennes ont annoncé des changements dans certains bureaux.

En fonction du sexe ou de l’âge du demandeur il y a un jour qui est réservé à lui. Pour les policiers, il y a la base de l’UDMO au Champ de Mars et la SONAPI est réservée aux agences, selon nos informations.

Est-ce suffisant pour éviter les attroupements?

LIRE AUSSI

PressLakay