Haïti : « des politiques et hommes d’affaires mafieux sont à l’origine de l’insécurité », selon Samuel D’Haïti et Enock Joseph  

0 139

Les affrontements entre gangs armés dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince sont profitables aux politiciens malhonnêtes et aux hommes d’affaires mafieux, soutiennent le pasteur Enock Joseph et l’ancien député Samuel D’Haïti. Ces derniers appellent la population à la révolte devant l’indifférence du gouvernement d’Ariel Henry face à la cruauté des bandits armés.   

Depuis plusieurs jours, les membres de plusieurs groupes armés s’entretuent à Cité Soleil, le plus grand bidonville d’Haïti. Une guerre pour le contrôle de territoire qui a déjà fait un bon nombre de victimes.
Pour plusieurs citoyens avisés dont le Pasteur Enock Joseph, un notable de Cité Soleil, la situation se dégénère depuis la mort du chef de gang dénommé Ti Ougan qui évoluait dans le quartier de Boston. Ce conflit armé ne joue, selon lui, qu’au profit des élites politiques et économiques.

La réflexion de l’homme de Dieu n’est pas si différente de celle de l’ancien député Samuel d’Haïti qui, quant à lui, croit que ce phénomène d’insécurité qui gangrène le pays est essentiellement politique.

Pour trouver une solution à cette crise, le pasteur Enock et l’ancien élu de Saint-Marc croient que la population haïtienne doit se mobiliser rien que pour forcer les autorités de l’état à traquer les malfrats qui sèment deuil et terreur au sein de la population haïtienne.

Notons que jusqu’à date, les autorités policières n’ont rien fait pour mettre un terme aux affrontements armés entre les bandes rivales, GPEP dirigés par Ti Gabriel et un puissant caïd du G9 dénommé Isca.
À présent, des personnes vivant dans les zones de conflit continuent de tomber sous les balles des criminels et d’autres quittent leurs maisons pour fuir cette situation intenable.
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :