Haïti: Des professeurs publics disent non à l’insécurité

0 135

Plusieurs professeurs du Lycée Alexandre Pétion ont signé une pétition pour dire non à l’insécurité qui ravage toutes les couches de la société haïtienne et les conséquences sur l’apprentissage des élèves et également les employés de l’administration publique et privée.

Selon cette pétition, depuis 10 ans, Haïti confronte à de nombreuses difficultés. Elle précise que les endroits d’apprentissages sont affectés par cette forme d’insécurité, surtout le phénomène du kidnapping. Comme stipule l’article 22 de la constitution de 1987, l’Etat a l’obligation de protéger les citoyens et leur garantie une meilleure condition de vie: ils ont droit à l’éducation, à la nourriture et l’hébergement. Les professeurs disent constater depuis 2 ans, la passivité et le laxisme des autorités face aux bandits qui sèment la terreur. Et ils soulignent que des lycéens et des membres de l’administration ont été touchés ces derniers mois par des bandits.

Toutefois, ils précisent qu’un ancien inspecteur de la police a été tué par balle en Avril dernier, un employé a été également braqué par des bandits. Et en dépit de tous les dégâts causés par l’insécurité, ils disent consentir des efforts pour combattre contre la médiocrité.

Par ailleurs, les professeurs exhortent les dirigeants notamment le ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle à leur procurer une meilleure condition de travail face l’insécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More