Haïti-Economie: « Il n’y a aucune pénurie de gourdes », selon Jean Baden Dubois

Jean Baden Dubois Gouverneur de la Banque de la REPUBLIQUE D’HAITI.

Le Gouverneur de la Banque Centrale, Jean Baden Dubois, qui intervenait sur la Radio Télévision Métropole, ce jeudi, a déclaré qu’il n’y a aucune rareté de la gourde dans le pays.

Jean Baden Dubois Gouverneur de la Banque de la REPUBLIQUE D’HAITI.
Jean Baden Dubois Gouverneur de la Banque de la REPUBLIQUE D’HAITI.

Si dans plusieurs localités de la commune de Carrefour, des maisons de transferts sont contraints de fermer leurs portes à cause d’une rareté de la gourde, d’après ce qu’ont témoigné plusieurs résidents, le Gouverneur de la Banque Centrale a, toutefois rassuré la population qu’il n’y a aucune pénurie de la gourde dans le pays. En effet, intervenant à l’émission « Le Point » de la Radio Télévision Métropole, ce jeudi, M. Dubois a souligné qu’il n’y a aucun problème de disponibilité du monnaie nationale.

« Il n’y a aucune pénurie de gourdes. D’ailleurs, je n’ai reçu, d’aucune institution, une quelconque information faisant allusion à un problème de disponibilité de la monnaie nationale (…) Je peux rassurer que le problème de la gourde n’existe pas au niveau de la BRH », a-t-il soutenu.

Par ailleurs, le Gouverneur de la Banque Centrale a souligné qu’à cause de l’insécurité, certaines institutions financières ont du mal à acheminer la gourde au niveau de plusieurs endroits dans le Grand Sud. Toutefois, il a indiqué que ces endroits s’alimentent en général dans d’autres points. Ce qui ne pourrait constituer un problème.

« Il y a des phénomènes causés par l’insécurité que nous connaissons. Nous sommes au courant que des institutions financières ont des difficultés à acheminer la gourde au niveau de certains points du territoire notamment à Carrefour. C’est seulement dans ce cas qu’une pénurie peut avoir lieu dans cette commune. » a-t-il reconnu.

Alors que les banques et les maisons de transferts font face actuellement à une rareté du dollar, ce qui crée des altercations entre caissiers et clients, un problème de disponibilité de la monnaie locale a été constaté à Carrefour. Selon plusieurs résidents, certains agences ont fonctionné au rabais depuis le début de la semaine.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay