Haïti-Économie: le dollar américain continue de prendre de vitesse la gourde

Haïti-Économie: le dollar américain continue de prendre de vitesse la gourde

Le dollar américain continue de prendre de vitesse la monnaie haïtienne. Pour le lundi 19 décembre, la Banque Centrale a affiché un taux de 143 gourdes pour un dollar américain. Les mesures entreprises par la Banque Centrale pour freiner la course du dollar n’ont pas donné de résultats. En l’espace de 4 mois la gourde a perdu une grande partie de sa valeur.

Haïti-Économie: le dollar américain continue de prendre de vitesse la gourde

En effet, selon le taux communiqué par la Banque Centrale en date du 1er août 2022, il fallait avoir 115 gourdes pour un dollar américain. De août à 19 décembre 2022, la gourde passe de 115 à 143 gourdes pour un dollar américain. Soit une augmentation de 28 gourdes en l’espace de 4 mois.

_ Lire ce lien relatif au taux du jour_

Ce taux est valable uniquement pour la Banque Centrale et les transferts venant de l’étranger. Mais dans les grands magasins le dollar frôle déjà les 160 gourdes. Ce n’est que la semaine antérieure qu’un entrepreneur souligne pour notre rédaction qu’il a acheté le dollar à 155 gourdes. Mais autant de fois que vous achetez plus de dollars, le prix augmente.

 » C’est comme pour les Banques. Bien qu’elles ne vendent presque plus de dollars. Si vous avez besoin de 100 dollars, le dollar a un prix, pour 500…, dépassant 1000 dollars, il y a un autre prix. C’est comme ça que fonctionne le marché informel. Et Ceci le dollar n’a pas de prix. Son prix est fonction du besoin de l’acheteur et des caprices du vendeur », avait-il précisé.

Les Injections n’ont pas donné de résultats escomptés

Comme à chaque fois, pour tenter de freiner la course du dollar, la Banque Centrale se réfère à la politique d’injection. Mais en dépit des sommes injectées, la gourde est toujours en chute libre par rapport à la devise américaine.

Lire ses infos relatives au taux du jours publiées par la BRH

Pour contenir le dollars, la Banque Centrale a injecté plusieurs millions de dollars sur le marché des changes. Ces sommes qui vont entre les mains des banquiers n’ont jamais été à la portée de la population. Les banques ne vendent pas de dollars américain.

Malgré les montants injectes, le dollar n’a pas cessé de prendre du champ et personne ne sait ce qui va se passer.

Où est passé Moïse Jean Charles qui réclamait la baisse du dollar américain?

Quand on parle de baisse de dollars en Haïti, vient le nom de Jean Charles Moïse, leader du Parti Pitit Dessalines qui avait à maintes reprises dénoncé les banques commerciales qui selon lui sont responsables de la montée exponentielle du dollar américain face à la gourde.

Ainsi, lors des récents mouvements déclenchés dans le pays, Moïse Jean Charles avait même invité les protestataires à s’attaquer aux banques commerciales. Dans cette même époque le dollar a connu une baisse considérable au point où une grande partie de l’opinion publique lui attribuait cette baisse apparente.

Aujourd’hui encore, le dollar atteint un niveau accablant mais tout le monde se tait comme si le niveau était normal avec toutes les conséquences qu’il entraîne.

Pendant la coupe du Monde, Jean Charles Moïse avait annoncé des mouvements de protestation contre le gouvernement d’Ariel Henry qui n’ont pas pu être réalisés mais dans ces annonces, la montée du dollars n’avait pas été évoquée par le leader de Pitit Dessalines au point où son silence est questionné sur les réseaux sociaux ces derniers jours.

La dynamique gourde face au dollar, voici un dossier complexe qui dépasse la compréhension des économistes contre laquelle la Banque Centrale n’a pas encore trouvé de solution.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay