Haïti-Éducation: des écoles rouvrent leurs portes, mais les écoliers ne portent pas d’uniformes

0 10

Après deux mois de perturbations, des écoliers haïtiens reprennent le chemin de l’école à travers les différents départements du pays. À Port-au-Prince, des établissements scolaires qui donnaient des cours en ligne ont repris leur fonctionnement normal. Certains parents qui se sont confiés à notre rédaction n’ont pas caché leur satisfaction. Toutefois, ils réclament de bonnes conditions sécuritaires pour que les écoliers puissent apprendre.

Agence presslakay
Agence presslakay

Pour ce lundi 5 décembre 2022, beaucoup plus de parents accompagnés de leurs enfants ont été remarqués dans les rues de Port-au-Prince, tôt dans la matinée. Dans l’entrée du promontoire menant à Mère Délia, à Delmas 19, tout était bloqué par rapport à la ruée des parents vers cette école recevant les écoliers de parents plus ou moins modestes. Et là nous avions croisé Hérard et Marcelin.

« Les enfants restent chez eux pour des cours en ligne que vous payez normalement alors qu’ils ne saisissent rien dans ce qui se fait et parfois des problèmes de connexion d’internet empêchent la reception des cours. Le fait de les voir retourner à l’école c’est une satisfaction », a fait remarquer Hérard.

Une satisfaction partagée par Marcelin qui a deux filles au niveau de ladite école.

« Les mouvements politiques ont tout basculé. Donc nous profitons de ce calme pour voir ce qui va se passer à l’avenir. On ne peut parler de l’avenir du pays sans penser à l’éducation des enfants. Les autorités doivent donc accompagner les écoles en les sécurisant », a t-il souhaité.

Toujours pas d’écoliers en uniforme pour le secteur privé de l’éducation

Les écoles, même si elles fonctionnent, les responsables et les parents se mettent d’accord sur la nécessité d’envoyer les enfants à l’école sans que ces derniers n’aient d’uniformes. Et jusqu’à ce lundi 5 décembre 2022, les écoliers étaient toujours privés de leurs uniformes.

 » S’il est vrai que les enfants reprennent le chemin de l’école dans certaines zones, le pays n’a pas vraiment un calme total. Ceux qui réclament le départ d’Ariel Henry n’abandonnent pas leurs mouvements. Donc envoyer les enfants à l’école sans uniforme est une façon de les protéger », a ajouté Hérard qui reconnait que la situation est toujours précaire.

Dans la matinée, des rumeurs circulaient sur des écoles qui auraient été attaquées dans le Nord du pays. Mais des confrères journalistes dans la ville du Cap-Haïtien ont démenti cette information, précisant que les écoles fonctionnaient à plein régime.

Un nouveau calendrier scolaire à l’étude

Il est un fait que l’année académique 2022-2023 est une année handicapée. Les prévisions du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Profesionnelle ne peuvent être maintenues vu le contexte dans lequel se déroulent les activités scolaires.

Mais pour le moment le ministère dit travailler sur un nouveau calendrier scolaire en vue de réadapter le calendrier scolaire à la situation de l’heure.

Donc de « Tipa tipa » à une école qui commence à prendre place, Nesmy Manigat semble en sa qualité de ministre doit, selon les parents cités plus haut, travailler avec les autorités policières pour adopter un plan de sécurité pour les écoles.

Cependant, il faut souligner que dans certains quartiers de la Croix-des-Bouquets, Martissant entre autres, les écoles sont toujours fermées.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :