Haïti-Éducation: le report de la rentrée des classes, un ouf de soulagement pour des parents

0 89

L’annonce du report de la rentrée des classes a été favorablement accueillie par de nombreux parents. Ces derniers estiment qu’ils n’étaient pas encore prêts pour envoyer leurs enfants à l’école au mois de septembre prochain, en raison de la situation socio-économique du pays.

Report de la rentrée des classes
Report de la rentrée des classes au 3 octobre en Haïti / cp: MENFP

Comme l’avaient exigé certains éléments du système éducatif, le gouvernement a décidé de reporter la réouverture des classes au 3 octobre prochain. Le ministère de l’éducation nationale en a fait l’annonce le vendredi 26 août dernier.

Le ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) porte à la connaissance du public en général et de la communauté éducative en particulier que la rentrée des classes pour l’année académique 2022-2023 est désormais fixée au lundi 3 octobre 2022, a écrit le MENFP dans une note.

Des organisations syndicales très proches du Ministre Nesmy Manigat, comme le collectif des CEFFiens avait lui aussi sollicité le report de la rentrée des classes se basant sur la cherté de la vie et l’insécurité qui affecte le pays mais aussi sur le ministère qui n’est pas encore prêt sur certains dossiers comme le projet du livre unique.

Des parents saluent cette décision de reporter la rentrée des classes

L’Association des Parents d’Elèves d’Haïti se réjouit de cette décision du gouvernement de reporter la rentrée des classes.

Le gouvernement doit prendre des mesures d’accompagnements en faveur des parents dans le cadre des préparatifs liés à la réouverture des classes, recommande cette organisation de parents qui dit voir dans cette mesure un ouf.

L’Association des Parents d’Elèves d’Haïti n’est pas la seule entité à voir dans cette démarche gouvernementale un bon signe. C’est le cas également de l’Union des Parents, Elèves Progressistes d’Haïti qui de son côté espère que des mesures soient prises en vue de faciliter une meilleure reprise en octobre.

Les 3 milliards de gourdes d’accompagnement des ménages dans l’impasse

Il y a quelques mois, le gouvernement avait annoncé une mesure d’accompagnement en vue d’aider les parents en marge de la rentrée des classes via FAES et le ministère des affaires sociales et du travail entre autres. Cependant, les ménages n’ont rien reçu.

Si FAES annonce avoir déjà envoyé à plus de 29 mille familles la somme de 3 mille gourdes, certains autres à qui nous avions parlé expliquent n’avoir rien reçu.

Pas de travaux à haute intensité de main-d’œuvre, pas de programmes sociaux, pas de subvention pour les familles et l’État totalement absent dans les quartiers populaires du pays.

 » Moi je pense que ce report est une bonne chose pour nous. Mais je ne suis pas sûr que mes enfants seront prêts au mois d’octobre. La situation telle qu’elle se présente même si on mettrait la rentrée pour le mois de janvier beaucoup de parents comme moi ne seraient pas prêts », lâche un parent qui a commenté la décision du gouvernement.

Entre report pour le mois prochain et les mesures d’accompagnement promises par les autorités, l’attente de nombreux parents est grande. Mais le 3 octobre est pour bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :