Haïti-Education: les deux nouvelles mesures de Nesmy Manigat qui dérangent

0 39

Après les fameuses 12 mesures du Ministre Nesmy Manigat version 1, celui de la nouvelle version annonce deux autres décisions qui ne plaisent pas à des directeurs d’écoles et d’autres membres du secteur éducatif haïtien.

Nesmy Manigat, ministre haïtien de l'éducation
Le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle en Haïti, Nesmy Manigat

La première mesure concerne le fonctionnement des lycées du pays. Selon cette mesure, les lycées de la république reçoivent les écoliers à partir de NS1. Les autres classes soit de 7ème année fondamentale à 9ème année fondamentale ne seront plus sous la responsabilité des lycées.

Quant à la deuxième décision elle concerne le livre unique. Autour de ce sujet, les avancées sont considérables. Les exemplaires pour les classes de première et deuxième années sont déjà disponibles. La présentation a eu lieu le jeudi 25 août 2022, en présence des éditeurs, des directeurs d’écoles, des représentants de syndicats d’enseignants, des partenaires internationaux et des cadres du MENFP.

Le ministre Manigat dans un post sur Facebook a fait part de sa joie pour ce projet qui est en cours de matérialisation et a rappelé son importance pour le secteur éducatif haïtien. Plus de casse-tête pour les parents qui dans le passé devrait acheter plus d’une quinzaine d’ouvrages pédagogiques pour un élève de la 1ère ou 2e année.

Des syndicalistes du secteur émettent des doutes

Des syndicalistes du système éducatif haïtien ont fait part de leurs réserves sur ces décisions de grandes importances prises par le MENFP pour l’avenir de l’éducation dans le pays. C’est le cas pour le coordonnateur de l’UNNOH Josué Mérilien.

Ces décisions de si grandes envergures devraient faire plus de débats dans la société avant son implémentation, a fait savoir le syndicaliste dans une correspondance adressée au ministre Manigat.

Le ministère qui avait déjà rencontré de nombreux secteur autour du dossier poursuit avec les yeux fermés.

Une possibilité de freiner le problème l’école à plusieurs vitesses

La question de manuels didactiques pour les écoliers haïtiens a été toujours une préoccupation pour les acteurs, vue que chaque institution décide de proposer ses propres livres.

Certains enseignants voient dans cette mesure un moyen de finir avec cette inégalité criante entre l’école X et l’école Y. Toutes les écoles seront tenues d’utiliser le livre unique.

« Je pense que cette décision correspond bien au déséquilibre constaté dans l’enseignement en français. Plus de 30 ans après, la réforme de Bernard est passé de produire de très bon effets », a déclaré Stevens, un enseignant au niveau fondamental.

Toutefois, il dit souhaiter que des séances de formations sur ces ouvrages soient réalisées au profit des enseignants pour qu’ils puissent bien cerner les manuels.

En tout cas, après les 12 mesures, Nesmy Manigat semble bien parti pour implanter ces deux nouvelles décisions même si des directeurs de certaines institutions scolaires sont mécontents.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :