Haïti-Education: rentrée des classes, même le MENFP n’était pas prêt

0 243

La rentrée des classes qui était prévue pour ce lundi 3 octobre 2022, est une rentrée des classes avortée. Aucune école n’a rouvert ses portes. Même le Ministère de l’Education Nationale n’était pas prêt pour cette réouverture marquée par des mouvements de protestation anti gouvernementaux.

Il est une tradition que la réouverture se fait dans une école publique de la capitale ou d’une ville de province. Cependant, le Ministère de l’Éducation Nationale n’avait même pas annoncé dans quelle école du pays que le gouvernement allait organiser les activités pour lancer l’année académique comme le veut la tradition.

Prévue initialement pour le 5 septembre, cette rentrée des classes reportée au 3 octobre est un véritable fiasco. Même le Ministère de l’Éducation Nationale n’était pas prêt pour ce 3 octobre. D’abord, aucun travail de réparation n’a été effectué dans certaines écoles vandalisées et pillées dans certaines villes de province, ensuite, l’incapacité du MENFP à déployer son personnel pour préparer la rentrée.

Le 26 septembre 2022, le Ministère de l’Éducation Nationale avait laissé planer le doute sur la rentrée des classes pour ce 3 octobre. Dans une note, ce ministère avait exprimé ses profondes inquiétudes face à la situation délétère en progression constante où les menaces se multiplient sans cesse contre les écoles, les directeurs d’établissements scolaires, les bureaux du ministère et d’autres institutions d’appui.

La dégradation du climat sécuritaire et la difficulté pour les employés du MENFP de se rendre sur leurs lieux de travail et fournir leurs services quotidiennement peuvent avoir de graves conséquences sur toute la planification de la rentrée scolaire et les mesures devant faciliter la rentrée des classes, fixée au 3 octobre, avait alerté le MENFP.

Nesmy Manigat parle d’une réouverture graduelle

Parler d’une réouverture graduelle, c’est parler d’abord de la réouverture mais il n’y a pas encore de réouverture. Les écoles du pays sont restées fermées même dans les villes de provinces pour ce 3 octobre 2022.

Le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) prend note des différents appels émanant d’institutions éducatives et de différents secteurs de la population appelant à un climat sécuritaire et un meilleur cadre devant faciliter les déplacements des écoliers, des parents et des enseignants pour la rentrée des classes, a écrit le MENF.

Il dit reconnaître que la première semaine du calendrier scolaire 2022-2023 démarrant le 3 octobre sera difficile pour la relance des activités scolaires dans plusieurs endroits du pays et s’attend à une rentrée scolaire progressive.

Nesmy Manigat en profite pour appeler au respect du «droit à l’éducation de tous les enfants en toutes circonstances», reconnues par les conventions internationales ratifiées par Haïti.

Ainsi dit-il  » l’école, étant un bien public, doit être sauvegardée et préservée en tout temps. Il appartient à tous les acteurs d’y contribuer pour le bien et le futur de nos enfants ».

Un 3 octobre émaillé de violence

En guise de rentrée des classes, des mouvements de protestations ont été organisés dans certaines villes du pays pour exiger du gouvernement le retrait de sa décision d’augmenter les prix du carburant sur le marché local. À Pétion- Ville et Delmas plusieurs milliers de citoyens étaient dans les rues.

À Delmas, plusieurs entreprises qui avaient ouvert leurs portes ont rapidement plié bagages en vue d’éviter des scènes de pillage.

Au Cap-Haïtien, les protestataires n’ont pas chômé. Dans leur mouvement de ce lundi 3 octobre, ils ont pillé un magasin de Valério Canez qui se trouve dans la deuxième ville du pays.

Donc personne ne sait à quand la rentrée des classes même si les parents ont déjà versé les frais aux responsables d’écoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :