Haïti-Environnement: vers un département du Sud plus résilient

0 23

Si à cause du changement climatique le pays devient plus vulnérable sur le plan environnemental, le Sud est l’un des départements les plus flexibles. Et pour aider ce département à être plus résilient, des acteurs locaux et internationaux s’activent.

Vers le renforcement du centre Germoplasme du Sud
Le ministère de l’Environnement et ses partenaires travaillent au renforcement du centre Germoplasme du Grand Sud/ cp: MDE

L’initiative visant à protéger le Sud face à sa vulnérabilité environnementale ne date pas d’hier. Avec l’ancien président Jovenel Moïse, le Centre Germoplasme de Lévy dans le Sud du pays a été inauguré en décembre de l’année 2017. Le centre a été inauguré avec pour objectif de contribuer à la réhabilitation de l’environnement du Grand Sud sévèrement affecté suite au passage de l’ouragan Matthew sur Haïti en octobre 2016.

Le Centre de Germoplasme était capable de produire plus de 4.5 millions de plantules, chaque année. Un projet de l’administration de Jovenel Moïse visant à réparer les dégâts causés par les catastrophes naturelles sur l’environnement du Grand Sud et pour redonner espoir aux citoyens.

Si plusieurs projets mis en œuvre par Jovenel Moïse sont jetés dans le panier de l’oubli, le Centre de Germoplasme du Sud en est l’exception. En effet, un projet financé par le Mexique entend apporter un plus dans ce projet contrôlé par le ministère de l’environnement.

Lancement d’un projet de soutien au Centre de Germoplasme

Le mercredi 10 août 2022, le Ministre de l’Environnement M. James
CADET, l’Ambassadeur du Mexique M. Daniel CÁMARÀ et du Représentant de la FAO José Luis FERNANDEZ ont procédé au lancement du projet intitulé :  » Soutien au Centre de Germoplasme de Levy ».

Le projet est financé par le Ministère des Affaires Étrangères du Mexique et l’Agence Mexicaine de Coopération Internationale pour le Développement (AMEXCID) à hauteur de 300 000 USD et appuyé techniquement par la FAO pour la mise en œuvre, le projet fait partie de l’initiative régionale.

Ledit projet vise à renforcer l’adaptation et la résilience de la population face au changement climatique dans les Caraïbes. Il contribuera au renforcement des capacités techniques du Centre de Germoplasme de Levy et permettra la production et la diffusion d’espèces d’arbres fruitiers et forestiers au bénéfice de la population du
département du Sud.

Le gouvernement haïtien et ses partenaires se réjouissent du projet

Le ministre de l’Environnement James Cadet a souligné que le projet constitue « la manifestation concrète du renforcement des capacités et de la coopération Sud-Sud du Mexique avec les pays des Caraïbes et en particulier avec Haïti sur des thématiques émergentes à l’échelle internationale et nationale comme la Biodiversité et le Changement Climatique.

Pour sa part l’Ambassadeur du Mexique en Haïti Daniel Cámara a mis l’accent sur la volonté de son pays de contribuer à la création d’emplois pour les agriculteurs haïtiens dans la collecte et la distribution de semences à travers le pays et une augmentation du niveau des revenus potentiels des agriculteurs, avec la production d’espèces arboricoles et fruitières de qualité.

Le Représentant de la FAO M. José Luis Fernandez a pour sa part souligné que ce projet est aligné sur les politiques et stratégies nationales définies par l’État haïtien. Il a aussi mentionné l’engagement de la FAO pour appuyer les efforts du Gouvernement haïtien pour l’amélioration de la sécurité alimentaire et la lutte contre le changement climatique.

Ce projet d’appui au centre Germoplasme du Sud survient à un moment où le Sud est menacé par des cyclones à répétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :