Haïti/ Insécurité : l’AMH annonce un arrêt de travail de trois jours des hôpitaux et cliniques privés 

Haïti/ Insécurité : l'AMH annonce un arrêt de travail de trois jours des hôpitaux et cliniques privés 

L’Association Médicale Haïtienne annonce la fermeture des cliniques et hôpitaux privés les lundi 14 , mardi 15 et mercredi 16 mars pour protester contre l’insécurité, en particulier le kidnapping.

Haïti/ Insécurité : l'AMH annonce un arrêt de travail de trois jours des hôpitaux et cliniques privés 
AMH

Cette décision a été adoptée quelques jours après l’enlévement de deux médecins à la Polyclinique de la Ruelle Berne, à l’intérieur de leurs cabinets.

Alors que la grève du syndicat de l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti se poursuit, les centres hospitaliers privés du pays annoncent un arrêt de travail de 3 jours pour dénoncer les actes de kidnapping et la montée fulgurante de l’insécurité qui gangrènent l’ensemble des secteurs du pays, a informé Osni eugène, vice-président de l’Association Médicale haïtienne, en conférence de presse ce jeudi.

Toutefois, il est prévu une cellule de crise au sein des hôpitaux privés et en outre, les médecins resteront disponibles pour leurs patients en difficulté sanitaire, font savoir les dirigeants de l’AMH  .

Il n’est pas normal de continuer à vivre dans cet état d’insécurité. Aucun secteur n’est à l’abri de ces actes de criminalité et d’insécurité qui rongent le pays, estiment ces professionnels de la santé.

À cet effet, la présidente de l’association médicale haïtienne , Carole Cadet Day, croit que l’ensemble des secteurs du pays doivent prendre des dispositions similaires en vue de forcer les responsables au pouvoir à solutionner le problème de l’insécurité.

Alors que les mouvements de grève se multiplient au sein du secteur médical haïtien, des malades, particulièrement des enfants, continuent de mourir par manque de soin. Pourtant, les autorités compétentes n’ont pipé mots.

LIRE AUSSI

PressLakay