Haïti-Insécurité: que valent les partenariats signés par la Police Nationale

0 58

Face à l’ampleur de l’insécurité avec notamment la multiplication des cas de kidnapping dans le pays, l’Organisation des États Américains entend voler au secours de la Police Nationale. Et ce vendredi, l’organisation hémisphérique a paraphé un protocole d’accord en ce sens avec la PNH.

Signature d’un protocole d’entente entre le gouvernement haïtien et l’OEA au profit de la PNH/ cp: PNH

La Police Nationale de son côté souligne que le Directeur Général a.i de la PNH, Frantz Elbé, accompagné de l’Inspecteur Général en chef Fritz St-Fort, a assisté aux côtés du Ministre des Affaires Étrangères et des Cultes, S.E.M Jean Victor Généus, ce vendredi 8 juillet 2022, à la signature d’un protocole d’entente entre l’OEA et le gouvernement haïtien par le biais de la PNH.

La cérémonie s’est déroulée à la Salle de conférence du Ministère des Affaires Étrangères (MAE). Elle a été l’occasion pour le Représentant spécial de l’OEA en Haïti Cristóbal Dupouy et le Ministre des Affaires Étrangères Jean Victor Généus de parapher ce protocole d’accord visant le renforcement de capacité opérationnelle de l’institution policière.

Cet accord va permettre à la PNH par le biais de l’International Narcotics and Law (INL), de se doter des outils nécessaires pour combattre le crime organisé, la criminalité et les actes de corruption, tout en épaulant la Police communautaire, précise la Police Nationale.

S’agit-il d’un accord de plus ?

Il ne s’agit pas d’un premier partenariat signé entre la Police Nationale et une institution étrangère en vue du redressement de la situation sécuritaire. Mais année après année, le problème de l’insécurité s’est aggravé avec la multiplication des groupes de gangs qui échappent au contrôle de la Police Nationale.

Et conséquemment, certains quartiers de la capitale haïtienne sont devenus de véritables repères de bandits.

D’autres partenariats ont été déjà paraphé avec l’institution policière qui peine à reprendre le contrôle des zones chaudes de la capitale.

Les États-Unis ont fourni durant les dix dernières années plus de 250 millions de dollars à la PNH

Ce n’est pas un secret que les États-Unis viennent depuis des années en aide à la PNH. « Depuis 2010, les États-Unis ont fourni plus de 250 millions de dollars à la Police Nationale d’Haïti à travers des formations et des équipements pour la professionnalisation des agents de la Police Nationale d’Haïti », avait fait savoir en décembre 2021 Brian Nichols

Ainsi avait -il ajouté  » Nous avons récemment augmenté notre soutien à la Police Nationale d’Haïti de 15 millions de dollars, dont 12 millions de dollars pour renforcer la capacité de la Police Nationale d’Haïti à répondre aux gangs, y compris les efforts avec les communautés pour résister aux gangs, des experts supplémentaires en matière de lutte contre les gangs, et le soutien à la Police Nationale d’Haïti pour établir une équipe spéciale anti-gang ».

Une année après, les gangs deviennent plus dangereux et la police devient de plus en plus impuissante.

Si l’on considère les résultats de ces partenariats, n’est-on pas en droit de se demander à quoi servent-ils à la Police Nationale ? Ses pays ont-ils vraiment intérêt pour un changement de situation dans le pays ? Le travail pour un retour à la paix dans le pays ne devrait-il pas être une décision haïtienne?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More