Haïti-Justice: 23 personnes dont un juge arrêtées pour complot contre la sûreté intérieure de l’État.

0 59

La Police Nationale d’Haïti (PNH), a procédé à l’arrestation de 23 personnes dont le juge en fonction à la Cour de Cassation, Yvickel Dabrésil et une inspectrice générale de la PNH, pour complot contre la sûreté intérieure de l’État. Lors d’une opération menée ce dimanche 07 février 2021, à l’habitation petit bois située dans la commune de Tabarre.

Selon des précisions du CSPN, ces individus ont planifié, avec le commandant de l’USGPN, un coup de d’État contre le Président de facto. Des armes à feu, des munitions et de l’argent en monnaie nationale et américaine ont été saisis lors de ce coup de filet des forces de l’ordre en présence des commissaires du gouvernement de Port-au-Prince et de la Croix-des-Bouquets et de juge de paix.

  • Haïti-Justice: 23 personnes dont un juge arrêtées pour complot contre la sûreté intérieure de l'État.
  • Haïti-Justice: 23 personnes dont un juge arrêtées pour complot contre la sûreté intérieure de l'État.
  • Haïti-Justice: 23 personnes dont un juge arrêtées pour complot contre la sûreté intérieure de l'État.
  • Haïti-Justice: 23 personnes dont un juge arrêtées pour complot contre la sûreté intérieure de l'État.

Outre ces matériels, la PNH a également récupéré un discours que le juge Dabrésil devrait prononcer à son investiture après avoir pris d’assaut le palais national et un protocole d’entente de plusieurs pages qu’il a signé, selon lequel, il devrait prêter serment ce dimanche 07 février comme président provisoire après que le chef de sécurité du palais national, Dimitry Hérard aurait procédé à l’arrestation de Jovenel Moïse, a indiqué le ministre de la justice, Rockefeller Vincent, lors d’une conférence de presse du CSPN en milieu de journée.

 » La justice doit garder sa distance par rapport à la politique. Et c’est une honte pour un juge de participer à un complot pour déstabiliser l’État « , a martelé le titulaire du ministère de la justice, qui parle de tentative de coup d’État pour renverser un président élu.

Pour éteignez la thèse de l’immunité dont jouit le juge Dabrésil évoqué par plus d’un, le ministre de la justice parle de la notion de flagrant délit. Il se réfère aux articles 66 et 67 du code pénal qui parle de complot contre la sûreté de l’État et d’attentats. Et l’article 186, alinéa 2 de la constitution de 1987 amendée qui traite de la question des juges à la Cour de Cassation et les parquetiers

Puisque le discours, le protocole d’entente, des armes, des munitions et de l’argent ont été retrouvés sur les lieux. Puisque le juge a été retrouvé dans une demeure qui n’est pas sa demeure initiale etc. il a été surpris en flagrant délit par conséquent il ne peut pas bénéficier de l’immunité, explique Rockefeller Vincent. En plus, il a commis l’acte dans l’exercice de sa fonction, ajoute t-il.

Rappelons que le juge Yvickel Dabrésil était parmi 3 des juges à la Cour de Cassation pressentis pour diriger le gouvernement de transition prôné par l’opposition politique depuis quelque temps en cas de la chute de Jovenel Moïse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More