Haïti-Justice/Corruption: le RNDDH sollicite une enquête contre le juge d’instruction Garry Orélien

0 88

Le juge instructeur Garry Orélien avait reçu des pots de vin alors qu’il était en charge de l’instruction sur l’assassinat de Jovenel Moïse, a révélé le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH). Préoccupé, l’organisme des droits humains appelle l’instance suprême de la justice à enquêter sur le comportement du magistrat instructeur. 

Le Garry Orélien utilisait l’instruction du dossier d’assassinat de Jovenel Moïse à des fins d’enrichissement personnel, dénonce le Réseau National de Défense des Droits Humains. 

Selon l’organisme des droits humains, le juge Orélien avait reçu 2 milions de gourdes pour l’audition de l’ex-directeur général de la Police Nationale, Léon Charles.

Le magistrat instructeur a empoché une somme de 2 millions de gourdes pour la levée d’une interdiction de départ émise à l’encontre d’une personnalité citée dans l’assassinat de l’ex-président Moïse, lit-on dans une correspondance du RNDDH adressée aux membres du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire ( CSPJ).

De plus, le juge Garry Orélien avait ordonné la libération d’un policier arrêté dans le cadre du dossier de Jovenel Moise en échange d’un pots de vin de 25 000 dollars américains, peut-on lire dans la lettre. 

Fort de ces cas de soupçons de corruption, le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) demande l’ouverture d’une enquête au niveau du Conseil Supérieur du Pouvour Judiciaire (CSPJ) en vue de faire le jour sur ce dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More