Haïti-Justice: l’Association Haïtienne des Journalistes d’Investigation entend immortaliser le journaliste Diego Charles

0 41

Ce 29 juin ramène le premier anniversaire de l’assassinat du journaliste Diego Charles et de la militante politique Antoinette Duclaire, tous deux assassinés à Chris-Roi. Un an après, la justice haïtienne n’est pas même pas en mesure de préciser le nom du juge qui travaille sur ce double meurtre. L’Association Haïtienne des Journalistes d’Investigation à laquelle appartenait Diego Charles décide de l’immortaliser en lançant le prix « Diego Charles du journalisme d’investigation  » ce 29 juin.

Prix Diego Charles du journalisme d’investigation

C’est par une messe de requiem que la journée de commémoration a commencé à l’église Saint Louis Roi de France. Il s’agisait d’une initiative de l’Association Haïtienne des Journalistes d’Investigation, des anciens camarades de Diego et la radio télé Vision 2000. De nombreux confrères/ consœurs de la presse ont pris part à cette messe.

Tout comme pour Antoinette Duclaire, Militante Politique, des proches de la défunte lui ont rendu un hommage ici à Port-au-Prince et dans sa ville natale à Chantal où une messe de requiem a été chantée pour saluer sa mémoire.

Pour l’occasion, l’Association Haïtienne des Journalistes d’Investigation a lancé le prix Diego Charles du journalisme d’investigation. Ce concours d’enquête journalistique vise à rendre hommage au journaliste d’investigation, membre fondateur de l’AHJI, Diego O. Charles, lâchement assassiné par balles dans la nuit du 29 au 30 juin 2021, devant sa résidence, à Christ-Roi, Port-au-Prince, rappelle le communiqué de l’association.

« À l’occasion du premier triste anniversaire de la mort du journaliste d’investigation, Diego O. Charles, l’Association Haïtienne des Journalistes d’Investigation (AHJI) lance officiellement, ce 29 juin, le concours national d’enquête journalistique baptisé : ‘’Prix Diego Charles du Journalisme d’Investigation’’, précise le communiqué.

Par ailleurs, l’organisation de ce concours s’inscrit dans les missions de l’AHJI qui consistent à encourager la pratique du journalisme d’enquête en Haïti ; de favoriser le développement professionnel et de valoriser la contribution des journalistes d’investigation à la production d’information de qualité et d’intérêt public, entre autres, poursuit l’AHJI

Ce concours est ouvert à tous les journalistes haïtiens, toutes les journalistes haïtiennes, vivant en Haïti. Le sujet d’enquête est libre et peut toucher n’importe quel champ social du pays.

Le silence de la justice haïtienne

Un an après, la justice Haïtienne n’est pas en mesure de faire lumière sur ce double meurtre. Selon les informations dont nous disposons, la Direction Centrale de la Police Judiciaire avait déjà acheminé son enquête préliminaire au commissaire du gouvernement.

Une source confirme qu’un juge a été désigné mais aucun nom n’a été parvenu dans l’opinion de quoi rendre plus sceptiques ceux qui ne croient pas dans la justice Haïtienne.

Il faut rappeler qu’avant Diego Charles d’autres journalistes haïtiens ont été assassinés. C’est le cas pour Jean Dominique, Jacques Roche, Néhémie Joseph, entre autres, la justice haïtienne reste muette.

À quand la fin de l’impunité en Haïti ? Le 7 juillet on parlera du dossier de l’ancien président Jovenel Moïse assasiné dans sa résidence privée à Pèlerin 5.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More