Haiti-Kidnapping: un calme apparent observé dans la capitale

0 51

Depuis le début de l’année 2020, on recensait des cas de kidnapping dans le pays particulièrement dans la zone métropolitaine de Port-au Prince. Cette pratique d’enlèvement contre rançon s’est amplifiée en 2021 avec plus 50 cas par mois selon des organisations de droits humains. Cependant, depuis quelques jours, un calme apparent est observé.

Au début de 2020, il a fallu l’annonce de l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire national, le 19 mars 2020 par le président Jovenel Moïse, pour s’échapper à l’assaut des kidnappeurs. Peu de temps après la levée de l’état d’urgence sanitaire, le kidnapping refait surface.

Toutes les couches de la société sont victimes. Plusieurs personnes de couches différentes dénoncent des cas d’enlèvement de leurs proches. Le pays sombrait sous le poids des groupes gangs armés.

Le Centre d’Analyse et de Recherche en Droits de l’Homme (CARDH) indique avoir recencé de janvier à mars 2021, 142 cas de kidnapping en haiti . 27 cas de kidnapping ont été enregistrés pour le mois de mars 2021 contre 50 en fevrier 2021 et 65 en janvier selon le bulletin 3 du Centre.

Si de nouveaux bilans ne sont pas encore publiés, la tendance tend donc vers une baisse.

Cette baisse est, selon plus d’un, liée à l’annonce d’une trève des gangs de Village de Dieu et de Grand Ravine pour une période de deux mois.

Newsletter
Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Newsletter

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More