Haïti : La mobilisation ne faiblit pas, des artistes rejoignent le béton

0 0

Ce dimanche 13 octobre 2019, la population haïtienne a encore gagné les rues sur l’appel de plusieurs artistes. Une foule incalculable exige toujours la démission de Jovenel Moïse qui continue de faire la sourde oreille, après plus d’un mois de « Lock down ».

Si l’information de la TNH publiée samedi dernier sur sa page Facebook laissant croire que l’artiste Izolan avait annulé la marche. C’était bien compter mais mal calculer pour ce média d’état qui par la suite allait supprimer ce message que plusieurs personnes considéraient comme faux et une manière de déstabiliser le mouvement.

Au contraire, ils étaient des dizaines de milliers rassemblés devant le Rex Théâtre. Ils étaient très nombreux à converger vers le centre-ville, Delmas et Pétion-Ville. Un nombre que l’on n’avait pas vu depuis plusieurs mois. Ils répétaient et chantaient sans cesse « Jojo lage pye w » « Jojo Lage Pye w » « Jojo mele » Jojo antrave ».

Si les forces de l’ordre étaient remarquées dans plusieurs coins, pas d’affrontement, le cortège s’est défilé sans incident majeur. À un moment donné, à chaque patrouille de police rencontrée, les citoyens sous la demande de Izolan applaudissait les policiers.

Dans la foule, on pouvait remarquer beaucoup de femmes, d’enfants, de jeunes, des personnes âgées et quelques figures très connues dont Ti Tony Bennett, homme d’affaires, Youri Latortue, sénateur de l’Artibonite. Ils applaudissent, chantent à cœur joie et dansent au rythme d’une frénésie exprimant un ras-le-bol face au gestion de l’équipe au pouvoir.

La tension monte d’un cran

Apres avoir défilé, le long de l’autoroute de Delmas et Pétion Ville. Cette gigantesque foule, allait essuyer des jets de pierre au niveau de Bourdon, précisément à Morne Lazare. Ils accusent des proches du PHTK d’être l’instigateur de cette pagaille. Une situation qui a créé la panique au sein de la foule et fait des blessés par balles dont une jeune fille qui a reçu trois projectiles au niveau du pied, a révélé un de ses proches à la rédaction de Presslakay. Ces incidents n’ont pas empêché à cette foule monstre de continuer son parcours et atterrir à son destination.

Le rappeur Izolan affirme que cette initiative sera maintenue tous les dimanches jusqu’à la démission du président Jovenel Moïse. Dans l’intervalle, le secteur de l’opposition par le biais de son porte-parole, André Michel a déjà publié un calendrier de mobilisation qui débutera dès ce lundi 14 octobre pour aboutir au vendredi 18 octobre. Une semaine de mobilisation ! Avec le même objectif appeler le président Jovenel Moïse a tiré sa révérence.

Rédactions: Dimitry Charles et Kevin Pierre

Revu et corrigé: Peterson Chéry

Reporter: Adolphe Jason

Caméra: Bernard Prinvil

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More