Haïti: « l’année 2021 a été une catastrophe pour le pays sur le plan sécuritaire », selon Himler Rébu

0 37

Sur le plan sécuritaire, l’année 2021 a été une catastrophe pour Haïti, de l’avis du colonel Himler RÉBU. L’ancien officier des forces armées évoque l’assassinat de l’ex président Jovenel Moïse, le niveau de violence des gangs à Martissant, Croix-des-Bouquets et au de bas de Delmas pour asseoir son analyse. 

Le pays a connu un niveau d’insécurité sans précédent au cours de l’année 2021. Assassinat, meurtre, kidnapping sont entre autres des phénomènes qui ont ponctué le quotidien des habitants vivant dans les différents départements du pays. À Croix-des-Bouquets, à l’entrée Sud de la capitale et dans d’autres régions du pays, nombreuses sont les victimes des actes répréhensibles des malfrats qui règnent en maître depuis un certain temps dans le pays.

De l’avis du colonel Himmler Rébu, responsable du parti politique GREH, le phénomène de l’insécurité exponentielle qui gangrène la population serait une programmation des politiciens qui appliquent depuis des décennies une politique de chapelle dans le pays.

À son avis, prendre en charge la sécurité de la population devrait être l’une des préoccupations des autorités concernées.  Pour le spécialiste en sécurité publique, l’État haïtien a failli à sa mission dans le domaine de la sécurité, car dit-il, les citoyens sont toujours exposés aux actes de banditisme qui se multiplient dans le pays.

En réponse à cette réalité,  le dirigeant Politique conseille aux différents acteurs de la vie nationale de parvenir à un seul accord politique capable d’adresser la situation sécuritaire et les problèmes socio-économiques du peuple haïtien.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More